Jonathan Sturel

Les surmulots continuent de quitter le navire

C'est maintenant Alain Fischer, le responsable de la stratégie vaccinale en France, qui annonce qu'il met fin à ses fonctions. L'occasion pour lui de tenir un discours étrangement beaucoup moins zélé qu'auparavant sur la vaccination. Il déclare en effet que la 4ème dose n'est « pas recommandée » pour les personnes qui n'ont pas un profil à risques. Ah !
Pour justifier cette nouvelle position, il prétend se servir du fait qu'Omicron est moins grave que les premiers variants. Et donc qu'on ne risque pas d'encombrer les hôpitaux, sauf si l'on est une personne à risques. Autrement dit : le mec comprend enfin qu'il est inutile d'administrer à des gens un produit dont ils n'ont pas besoin contre une maladie qu'ils ne feront pas. On avance...
Par contre, docteur Fischer, je ne comprends pas l'argument de la faible dangerosité d'Omicron puisque je me souviens qu'en mars 2022, il n'y a pas si longtemps et alors qu'Omicron était déjà ultra-majoritaire en France, vous déclariez : « Il faut faire en sorte que les enfants soient vaccinés ».
Comment Omicron peut-il justifier de vacciner des gosses en mars et légitimer de ne plus vacciner que les personnes à risques en août ? Expliquez-nous cela, docteur Fischer.
Ou alors vous sentez le vent tourner et, comme votre confrère Delfraissy, vous cherchez à vous défiler et à faire diversion ? Petit malin, va.