Marchés de Noël

[Les commentaires se trouvent en bas de page.]
[La mise à jour de cette page n'est pas terminée.]


☐ 28/12/2019

On allait voir ce qu'on allait voir ! La municipalité a communiqué sur la réduction du nombre de cabanes qui, selon elle, permettrait de désengorger le centre-ville et d'assurer une circulation fluide aux 500.000 visiteurs attendus cette année, soit moitié moins que les années précédentes - estimation faite au doigt mouillé. Le changement ne nous a pas sauté aux yeux. On retrouve peu ou prou les mêmes exposants, proposant les mêmes produits aux mêmes endroits. Des cabanes ont même été rajoutées rue des Tanneurs, jusque-là épargnée.
Quant à la "fluidité" de la circulation, c'était plutôt raté, ce premier samedi d'ouverture. Une marée humaine tentait de se frayer un passage vers les différents marchés. Les habitants du centre-ville se sont retrouvés plongés comme aux pires heures de l'ère Meyer dans un enfer qui durera cinq semaines. Colmar, une ville "apaisée" selon le souhait d'Eric Straumann ? Oui, quand les habitants du centre auront choisi de partir plutôt que de subir.
E.D.





Marchés de Noël : clap de fin

Et ouf généralisé ! Même de la part d’une commerçante ayant une boutique de souvenirs dans une des rues piétonnes, c’est dire.
Un site internet voué aux marchés de Noël en Alsace montre une ville de Colmar magique, sous la neige, dans la nuit, quelques rares chalands, un quai de la Poissonnerie, une place de l’Ancienne Douane déserts ! Charmant.
C’est ne pas rendre compte de la cohue indescriptible sur 5 semaines, des ordures autour des poubelles publiques qui débordent, des incivilités de nombreux visiteurs, de l’exaspération ambiante. Où sont le charme et le plaisir ?
Quant aux Colmariens... Quant aux commerçants, dont le chiffre d’affaire s’effondre faute de voir leurs clients habituels…
Strasbourg réfléchit très fort, semble t-il, à « un autre modèle » pour 2020, l’actuel ayant rencontré ses limites et essuyé une avalanche de critiques voire de colère. Certaines villes ont opté pour une ouverture en fin de semaine seulement.
Bien sûr que la place Rapp, le parc du Champ de Mars se prêteraient fort bien à cette manifestation dont la durée pourrait être réduite à 3 semaines.
Où en est la réflexion des candidats aux Municipales à ce sujet, quelles sont leurs propositions ?



Délocaliser le marché de Noël ?

Bien sûr qu'il faudrait le délocaliser. Il y aurait suffisamment de place dans les allées du Champ de Mars et place Rapp, cela désengorgerait le centre-ville et permettrait de mieux en apprécier les beautés et les illuminations le soir. Les commerçants pourraient continuer à faire leur business. La sécurité du marché serait beaucoup plus facile à assurer et moins coûteuse, les points d'accès faciles à contrôler. Enfin, la gare est toute proche.





☐ 16/12/2019

Les dérives des marchés de Noël




Deux associations strasbourgeoises viennent de lancer une pétition contre les dérives du Marché de Noël.

« Nous, Strasbourgeois citadins et citoyens, n’en pouvons plus de ce Marché de Noël qui pendant cinq semaines nous dépossède de notre ville au prétexte d’une tradition qui remonte à la Renaissance.
En quoi la tradition est-elle respectée quand, chaque année à coups de surenchère commerciale et sécuritaire, notre cité est transformée en bunker illuminé où nous, citadins et citoyens ne pouvons plus vivre, nous rencontrer et circuler normalement ?
En quoi la tradition est-elle respectée quand l’usage de notre ville est confisqué par deux millions de touristes auxquels on promet magie et féerie ? (...)
À trois mois des prochaines élections municipales, nous, Strasbourgeois citadins et citoyens, exaspérés par cette dépossession de notre ville qui s’accentue au fil des ans, interpellons les candidat(e)s à la mairie. Nous attendons qu’ils nous disent comment ils entendent stopper les dérives marchandes et sécuritaires de Strasbourg Capitale de Noël. Comment ils comptent mettre en œuvre des mesures effectives limitant les déferlantes du tourisme de masse et redonnant aux Strasbourgeois comme aux visiteurs le sens des fêtes de fin d’année. »

Colmar ne subit pas (encore) la pression sécuritaire de Strasbourg mais l'exaspération est bien là, surtout en centre-ville, où les nuisances sont le plus ressenties. La manne financière étant importante, des municipalités, dont Colmar, préfèrent choisir cette solution de facilité et pérenniser voire développer le tourisme jusqu'à la surdose, sacrifiant délibérément leurs administrés à qui pourtant ils sont sensés assurer un minimum de qualité de vie. Il ne va pas être facile de renverser la vapeur, beaucoup d'habitants choisissent la fuite ou la résignation. D'autres préfèrent résister et se battre jusqu'au bout, c'est le cas de nombreux sympathisants de colmarinfo qui pensent que rien n'est inéluctable et qui souhaitent construire un avenir meilleur pour eux et leurs enfants.

https://www.change.org/p/alain-fontanel-strasbourg-eu-strasbourg-stop-aux-d%C3%A9rives-du-march%C3%A9-de-no%C3%ABl

[Strasbourg] « Vivement que ça se termine ! », quand des locaux en ont déjà marre du marché de Noël


Contrôles à l'entrée du centre ville de Strasbourg, le 23 novembre 2019
G. Varela / 20 Minutes

https://www.20minutes.fr/strasbourg/2659755-20191125-strasbourg-vivement-ca-termine-quand-locaux-deja-marre-marche-noel



☐ 20/11/2019

[SNOOPY]

Gouverner c'est prévoir

On en est loin…
À lire l’intervention d’Éric Straumann, on se dit que nos édiles ont la vue courte et l’oreille sourde.
Le sur-tourisme, les marchés de Noël : plusieurs années que tant de Colmariens se plaignent de la dégradation croissante de leur vie quotidienne, des contraintes subies sans pour autant tirer un quelconque bénéfice de la manne financière invoquée.
Sauf emplois peu qualifiés et précaires, profits des boutiques, restaurants, chalets pour touristes peu regardants, loyers engrangés par les propriétaires de gîtes.
Et voilà que M. Straumann s’interroge sur la pertinence de cette exposition de marchés de Noël à New-York : il est bien temps de s’interroger ! un peu tard, le mal est fait, attendons-nous donc pour 2020 à un afflux de touristes américains. Qui logeront où ? Ils resteront quelques heures, le temps d’acheter un bretzel, un verre de vin chaud… et de faire déborder encore plus les poubelles publiques.
Il suffit de tenter de marcher dans Colmar un week-end de décembre pour constater la saturation de la ville, de ses parkings, sauf à sortir entre 7h et 10h du matin.
Mais nos élus y marchent-ils encore ?



☐ 15/11/2019

Colmar : la magie de Noël

Le succès année après année des marchés de Noël aiguise la convoitise de villes de plus en plus nombreuses. Même celles qui n'en avaient pas la tradition, rivalisent d'ingéniosité pour attirer le chaland. Évidemment, il n'est plus question de fête religieuse, depuis bien longtemps. L'argent roi a remplacé les rois mages. Noël a été vidé de son sens et de sa substance et a perdu toute authenticité. Si magie et féerie demeurent, c'est au travers des illuminations.
Le marché de Noël devrait être un moment festif et convivial pour les habitants, tel qu'il existe encore chez nos voisins d'outre-Rhin, où l'esprit de Noël n'est pas encore complètement perverti. Les habitants aiment se retrouver et partager Glühwein, saucisses grillées, choucroute-spaetzle... Chez nous, il y a trop de monde. Où est le plaisir, même pour les touristes, à avancer à touche-touche après avoir réussi - au bout de combien de temps - à trouver une place pour se garer ? Dans une semaine va commencer la galère pour bon nombre de Colmariens qui se préparent à ne plus aller dans le centre-ville pendant plus d'un mois, à trouver des itinéraires bis, à jongler avec les horaires... Hélas, la municipalité n'a toujours pas compris qu'en matière de tourisme, le maximum n'est pas l'optimum.
Edouard Dabrowski


Colmar à Noël - Photo E. Dabrowski



COMMENTAIRES


⬦ Moi je suis infirmière à domicile à Colmar et le marché de Noël c'est cinq semaines de calvaire... la police n'a aucun scrupule à nous verbaliser malgré le caducée d'infirmière, je trouve qu'ils ont été particulièrement virulents cette année, et je pense que l'année prochaine je vais faire comme la plupart de mes consœurs : je vais refuser les patients du centre-ville... pensez-y aux prochaines élections municipales.
29/12/2019

⬦ Je garde mon œil critique sur Colmar. J'aime profondément ma ville, mais je n'aime pas ce qu'elle est devenue. À trop vouloir la voir briller, GM a mis le feu aux poudres.
29/12/2019

⬦ Il faut voir le "bordel" rue Étroite et rue de l'Ange ! Pour quelles obscures raisons la rue Étroite n'est elle pas neutralisée au niveau de la poste et accessible uniquement aux résidents ?
29/12/2019

⬦ Viens vivre à Colmar pendant cette période, fais une tournée avec moi un week-end de marché de Noël, tu verras les immondices à côté des poubelles, les bouteilles sur les rebords de fenêtre, l'agressivité des gens à pied ou en voiture, attendre interminablement pour franchir le passage piétons en bas du Champ de Mars qui mène à la patinoire, quand tu veux rentrer chez toi après une journée de 12-13 h de boulot... (...).
29/12/2019

⬦ Colmarienne de naissance, je ne peux plus rendre visite à ma mère qui habite le centre-ville sans devoir garer la voiture et marcher une demi-heure pour espérer la voir !
J'adore ma ville natale mais avec le temps et le tourisme de masse, j'ai appris à la détester... surtout en cette saison.
29/12/2019

⬦ (...) Obligation de se garer en dehors de la ville et une navette spéciale payante, 2 euros l'aller-retour comme le fait Ribeauvillé. Au lieu de construire vite fait mal fait le parking de la Montagne verte qui s'effrite déjà, il aurait mieux valu songer à un grand parking à l'extérieur de la ville, vers le parc expo, qui du coup profiterait à la FAV...
29/12/2019

⬦ Ce qui est sûr c’est que cela pose problème à nous résidents du centre-ville pour se garer ! C’est déjà compliqué comme ça d’habitude. Alors là, c’est le pompon !
Obligé presque de me battre ce vendredi soir à 18h pour trouver une place de parking en tant que résident avec le macaron place Haslinger.
Inadmissible.
Personne ne respecte les emplacements réservés !
A quoi ça sert d’avoir des emplacements réservés ?
Pour verbaliser, pas de soucis mais personne pour contrôler si on a le macaron ou pas, du coup tout le monde se met sur le parking malgré les panneaux.
Ma colère monte et le ras-le-bol aussi !
Je ne suis pas le seul et le mécontentement est général !
Et il semblerait, selon des commerçants, que ce marché de Noël ne soit pas si lucratif que ça ! Enfin pas pour tout le monde.
29/12/2019

⬦ Je dirais de mettre un village Noël au parc expo, comme ça tout le monde serait content et les touristes, s'ils en ont envie, peuvent venir faire un tour au centre-ville et il y aurait moins de bouchons dans Colmar.
29/12/2019

⬦ J'ai opté pour ne plus y aller, trop compliqué de se garer, trop de monde.
28/12/2019

⬦ La ville est saturée... Les Colmariens ne sont plus chez eux. Quel plaisir de circuler à touche-touche pour les touristes ? Et quel intérêt de démarrer le 22 novembre ? La mégalomanie de Meyer est satisfaite.
28/12/2019