Articles

Image
Fabien Nierengarten Florence me manque. J'ai la nostalgie de son atmosphère si particulière, de ses ruelles où se côtoient pour le plaisir de tous les sens, le beau et le bon, le merveilleux et le mystérieux. Je pense notamment au Palazzo Vecchio, planté majestueusement sur la Piazza della Signora, avec sa cour intérieure où trône la délicate sculpture en bronze "l'enfant et le dauphin" (1476), et sa salle des Cinq-Cents (1496) dont les fresques monumentales racontent la gloire des Médicis. L'espace qui m'a le plus impressionné est la Salle des cartes géographiques qui doit son nom à ses cartes du 16ème siècle, peintes à l'huile sur 53 portes d'armoires par le frère dominicain Ignazio Danti. Elles permettent de se faire une idée des connaissances géographiques de l'époque, plus ou moins précises selon les régions du monde. (...)

Des piqûres d'amitié disponibles à FLAMES

Bernard Rodenstein Humeurs dominicales   Les injections, ça commence à bien faire ! Même si c’est « pour notre bien », il arrive un moment où l’on sature avec les piqûres. Par prudence, nous continuerons, évidemment, à tendre le bras, le temps nécessaire à l’éradication du virus. Ça, plutôt que de se retrouver en réanimation dans un service hospitalier ou à la morgue avant l’heure. Hier, à la faveur du premier anniversaire de FLAMES, j’ai eu le sentiment, autant l’après-midi, au cours de la rencontre avec notre trentaine de bénévoles actifs, que le soir, au Café, lors du repas festif servi par notre équipe salariée aux 35 convives présents, de m’être fait injecter du bonheur dans les veines. Du bonheur à l’état brut. Du bonheur naturel. Bio, oserais-je écrire, en opposition aux produits utilisés par d’aucuns pour se sentir vivre et pour surmonter leur mal-être. L’amitié qui s’est traduite par les échanges autour des activités que nous allons pouvoir mettre en œuvre pour offrir, de mult

Eric en pince pour Valérie

Image
... et le fait savoir sur Facebook : Conférence de presse du Comité de Soutien de Valérie Pécresse Après tout, pourquoi pas... du moment qu'il ne demande pas aux Colmariens de voter Pécresse, ce qui rappellerait fâcheusement l'initiative de son prédécesseur à la mairie qui a fait distribuer dans toutes les boîtes aux lettres colmariennes un courrier appelant à voter Fillon, « un homme honnête et de bon sens, en qui chacun peut avoir confiance »...
Image
Phil DNA Colmar : Pas de Pass, pas de masque sur la piste rouge...

Pass vaccinal : « On fait disparaître les gens, on les tue socialement ! » – Me Protat et Marc Gotti

Image
⇒ https://www.youtube.com/watch?v=8mTHS8D4gzM&list=PLmuVK2U7zr-iDPWKiXHpIdebpE-Rspr-6&index=23&t=28s

Manifestation anti pass du 22 janvier 2022 à Colmar

Image
Audrey, Benoît, Céline, Julie ont en commun leur jeunesse, d'être passionnément épris de liberté – la liberté de se faire vacciner ou pas – et de s'opposer avec détermination au pass vaccinal, synonyme d'apartheid. Avec une constance qui ne se dément pas, ils animent tous les samedis après-midi la manifestation des anti-pass, à Colmar (place Rapp) en lisant des témoignages de personnels soignants et en relayant les prises de position de personnalités médiatiques (aujourd'hui : Akhenaton).

Mensonge : le collaborateur du centre de vaccination de Munster avait inventé son agression

Il avait déclaré avoir été "violemment agressé" par trois personnes début janvier. Il a reconnu avoir menti et a été placé en garde à vue, a annoncé ce mercredi le parquet de Colmar. Cet homme avait affirmé le 8 janvier avoir été agressé à la fermeture du centre de vaccination de Munster, vers 20h. Dans la foulée, une enquête "de flagrance" avait été ouverte par le parquet de Colmar pour "violences volontaires en réunion, avec arme et avec préméditation". La procureure de la République Catherine Sorita-Minard par ailleurs précisé que la victime n'était "pas grièvement blessée", qu'elle présentait "des blessures au ventre, à l'arcade sourcilière, à la cuisse et à la main" et qu'elle s'était vue prescrire 3 jours d'incapacité totale de travail ( ITT). Mais douze jours après les faits tels que dénoncés et à l'issue des investigations menées par la brigade de recherches de la compagnie de gendarmerie de Colmar, c

C’est pas moi, m’sieur

Image
Pierre Duriot Faute de pouvoir reconnaître des erreurs, dans la gestion du Covid. Faute d’intégrer l’évidence, à savoir que les contaminations explosent et montrent l’inutilité des vaccins et ce, très probablement depuis le début. Faute de pouvoir admettre que les effets secondaires sont très nombreux et frappent dans quasiment toutes les familles. Le gouvernement s’enfonce dans ses mensonges, quitte à produire un narratif hors-sol, qui suscite les moqueries de Boris Johnson et les huées de Bruxelles. Castex s’accroche aux contrevérités, maintient un passe vaccinal dont on sait déjà qu’il ne servira à rien, puisque les autres l’abandonnent sagement. A-t-on déjà pris avant, un médicament ou un vaccin, pour les autres ? Peut-on encore s’accrocher au miracle de l’évitement de la « forme grave », alors que des concitoyens vaccinés meurent à l’hôpital ? Et le même de proposer un passe aux non-vaccinés, dès la première dose. Il signe ainsi la reconnaissance de l’inutilité de tout le fatras d
Image
Pierre Duriot Militaires et gendarmes possiblement mutés Militaires et gendarmes, ne sont pas épargnés par la folie vaccinale du gouvernement, alors même que les contaminations vont bon train dans un pays déjà hyper-vacciné, rendant évidente l’inutilité de ces piqûres à répétition. Ils ont donc été obligés de satisfaire à une 3ème dose avant le 15 janvier 2022 sous peine d'être considérés non vaccinés. Les résistants seraient 3% en gendarmerie. Et l’État employeur ne les épargne pas. Témoin, cet officier relevé de son commandement opérationnel de Langon, en Gironde, pour un refus de vaccination contre le Covid-19 et muté sur un poste sans contact avec le public. Dix jours d'arrêt, puis mutation vers la Direction générale de la gendarmerie à Paris. Ceci au mépris de l'article L4121-5 du code de la défense qui précise que doivent être prises en compte, les modalités personnelles du gendarme, le travail de son épouse, la scolarisation de ses enfants, la propriété, par exemple.

La danse de la pluie des vaccinés haineux

H16 (...) Il en va de même avec la covid : les profanes conformistes répéteront scolairement des choses du genre « ça réduit les effets graves » ou « les masques protègent les autres », goberont les régulations administratives, se feront booster et rebooster avec zèle, et tenteront d’en faire une synthèse logique, et ce même si l’ensemble n’est qu’un empilement de syllogismes, d’approximation, de mensonges et d’absurdités. Dès lors, il est peu étonnant que le résultat ressemble à une religion, avec ses onctions et ses arbitraires surprenants, depuis la mesure du taux de CO2 dans une classe jusqu’aux articles qui expliquent que ce n’est pas parce que tout le monde a chopé Omicron que les injections ne marchent pas, au moment même où le PDG de Pfizer admet lui-même que sa came n’est pas tip-top. Ce virus est fort bien tombé car, comme les religions avec Dieu ou l’écologisme avec le CO2, on doit composer avec quelque chose d’invisible. C’est pratique : chacun voit alors midi à sa porte e

Gabriel Attal : "Toutes les contraintes ont été proportionnées", André Bercoff répond

Image
⇒ https://www.youtube.com/watch?v=J6lgyjofphU
Image
Le Canard enchaîné

Lettre adressée à M. Laurent Fabius, ancien Premier Ministre, président du Conseil Constitionnel

Monsieur le Président du Conseil Constitutionnel, Il y a quelque vingt-cinq années de cela – ce qui ne nous rajeunit pas – je vous faisais une lettre afin de solliciter un stage à la médiathèque François Mitterrand, dans la ville où j’habitais avec mes parents. Vous étiez le maire de cette ville, Grand-Quevilly, et j’étais un adolescent qui pensait que s’adresser directement à vous permettait de mieux retenir votre attention. Aujourd’hui, vous êtes le Président du Conseil Constitutionnel, et moi un citoyen inquiet des dérives antidémocratiques et liberticides auxquelles la gestion de la crise sanitaire est en train de servir de prétexte. Je vous fais cette lettre avec le même espoir, sincère, que vous saurez la prendre en compte. Simplement, l’enjeu dépasse cette fois-ci ma personne : il concerne l’ensemble de nos concitoyens. Le Conseil Constitutionnel a en effet été saisi pour se prononcer sur l’instauration du pass vaccinal. Cette saisine est soutenue par des femmes et hommes polit
Image
Jak Umbdenstock
Image
Yannick Lefrançois – L'ALSACE/DNA Trois candidats à la présidentielle à Strasbourg ce mercredi
Image
Fabien Nierengarten On dit parfois qu'à quelque chose, malheur est bon. Juste histoire de se convaincre que de chaque épreuve traversée, il y a des bénéfices à retirer. Prenons par exemple l'épidémie de Covid. Sans elle, nous n’aurions jamais appris à employer couramment des termes scientifiques tels que "comorbidité", "immunodéprimé" ou encore "antigénique". Autant d’occasions de paraître en société, un peu plus intelligent qu’on ne l’est en réalité. Mais en plus de ces mots savants, nous avons aussi progressivement adopté, durant ces deux années de galère, quelques expressions qui ont fini par devenir chez certains d’entre nous, de véritables tics de langage. A tel point que je me suis dit que ça pourrait être rigolo, ce matin, d’en faire une sorte de "hit-parade", comme on disait du temps de Guy Lux. Voici donc mon "top ten" des tics les plus névrotiques. Bien-sûr dans l’ordre croissant pour garantir un minimum de suspense. 1

Une démocratie prête à tous les renoncements ?

Jean Mizrahi (...) En France, l'Assemblée Nationale, après que le Sénat ait baissé son pantalon, vient d'adopter la mouture définitive du projet de loi scélérate du gouvernement Macron-Castex sur le pass vaccinal, qui veut imposer à certains Français un statut digne de celui des juifs sous Pétain. On verra si les membres du Conseil Constitutionnel méritent ou pas leur appellation de « sages ». Je l'espère, et je serai un de ceux qui leur écriront avec arguments à l'appui, mon mémoire est prêt. J'espère que nous serons nombreux. C'est le dernier test pour savoir si notre démocratie résiste à la folie créée par l'émotion, par la peur. Si le CC devait valider ce projet de loi, c'est que la digue a cédé, pour une épidémie à peine plus meurtrière que la grippe de Hong Kong en 1969, toutes choses égales par ailleurs. (...) Tout cela montre que notre démocratie est à un moment de grande fragilité. Car la plus grande des fragilités vient du silence de tous : voi
Image
Ce week-end faites place à la lecture Nuits de la lecture au Musée Unterlinden 21.01 - 23.01.22 Le programme des Nuits de la lecture 2022 du 21 au 23 janvier au Musée Unterlinden est disponible  ici En savoir plus Lectures déambulatoires 21.01.22 Par les élèves du Cycle à Orientation Professionnelle Théâtre du Conservatoire Sur le thème du portrait et en collaboration, l’équipe du musée, Blanche Giraud-Beauregardt, professeur d’art dramatique et les élèves du Cycle à Orientation Professionnelle théâtre du Conservatoire ont choisi des textes en résonance intime avec des œuvres exposées au Musée Unterlinden. À partir de 12 ans (25 personnes*) Horaires  | 19h et 20h Durée de chaque séance  | 1h Tarif  | Gratuit, présentation du pass  en vigueur obligatoire. * Réservation au 03.89.20.22.79 / 03.89.20.15.58 –  reservations@musee- unterlinden.com Des modifications seront possibles en fonction de la situation sanitaire. Lieu  | Salles du musée – Accès entrée du Musée En savoir plus Atelier d’

L’affaire Novak Djokovic

Jean-Pierre Luminet Passionné de tennis depuis des décennies, j’ai évidemment suivi de près l’affaire Novak Djokovic pour sa participation ou pas à l’Open d’Australie, sans encore la commenter. M’amusant quelque peu en revanche de lire sur Facebook les innombrables commentaires de personnes qui ne connaissent rien ou pas grand chose à ce sport extraordinairement exigeant, tant sur le plan physique que psychologique. Ces personnes ignorent probablement que Jérémy Chardy, joueur français classé sept années durant dans le top 50 mondial, après avoir reçu une première dose de vaccin en septembre 2021 a été victime de complications qui l’ont éloigné des entraînements et de la compétition depuis cinq mois. On est très soulagé qu’il ne soit pas décédé à l’instar de dizaines d’autres jeunes sportifs de haut niveau dont on trouve aisément la liste dans les archives de leurs fédérations respectives, mais au sujet desquels les médias aux bottes du pouvoir font prudemment silence. Ils ignorent cer

Très cher détecteur...

Image
Pierre Duriot Les détecteurs de CO2 sont la marotte des covidistes. Pour prendre soin des enfants, il faut en mettre dans toutes les classes. Les détecteurs sont donc là, sur l’armoire, affichant un taux à peu près normal de 500 particules par million et quand le seuil atteint 1000 particules par million, branle-bas de combat, ça ne rigole pas, les gosses sont en danger : risques de vomissements et maux de tête. On ouvre alors les fenêtres et on aère, avec de l’air de l’extérieur, à 500 particules par million. Vous allez me dire, mais quand on sort et qu’on respire l’air qu’on fait rentrer, il faut quand même mettre un masque. Là où c’est le plus drôle, c’est que quand on met le détecteur directement sous le masque du gamin, il affiche la bagatelle de 5000 particules par million, autrement dit, le petit s’asphyxie avec l’air qu’il re-respire en permanence. En plus d’être totalement incohérentes, vu que les enfants ne risquent pas de formes graves, on ne le dira jamais assez, ces mesure