Articles

Affichage des articles du août, 2019
Défense de rire Journaliste : « Comment expliquez-vous votre longévité politique ? » Gilbert Meyer : « Je pense bénéficier d'un label de maire bâtisseur, mais aussi d'un maire gestionnaire. Au final, je suis un maire qui a su se faire aimer. Ça explique ma longévité et mon bilan. Je n'ai jamais pu être critiqué. » Gilbert Meyer toujours, parlant de lui à la 3ème personne : « Quand le maire parle, c'est aussi un avocat et un docteur en droit public qui s'exprime. » DNA 11/7/2015 Commentaires relevés sur Facebook : ⬦ Ce type est génial. ⬦ Je n’en doute pas une seconde, il force l’admiration de tous... Mais oui, mais il faut savoir arrêter avant de faire le tour de trop. Ça, c’est la sagesse ultime. ⬦ Surtout quand on s'est engagé par écrit à arrêter... et qu'on prétend être un homme de parole ! ⬦ GM est un type génial ! Sa longévité le prouve que l'on soit fan ou pas... cela force l'admiration tout au moins du point de vue politique. Du reste, ce
Image
Narvin Dupré   Le stupide de l'année L’autocrate de Neuf-Brisach obtient la médaille d’or du stupide de l’année 2019. Sa dernière décision stupide répond parfaitement aux « lois fondamentales de la stupidité humaine » de Carlo Cipolla. Carlo Cipolla décrit le fonctionnement de la société en dégageant quatre grandes catégories dans lesquelles il classe les individus : les crétins, les intelligents, les bandits et les stupides. Ils se démarquent les uns des autres par l'effet de leurs actions individuelles sur l'ensemble de la société. Ainsi, celles d'un crétin entraînent des pertes pour lui et des gains pour autrui, l'être intelligent agit de manière à procurer un bénéfice à tous, le bandit n'envisage que son seul avantage, quant à l'être stupide ses actions engendrent des pertes pour les autres sans aucun profit pour lui-même. Carlo Cippolla avait établi 5 lois immuables de la stupidité. Loi 1 : Toujours et inévitablement nous sous-estimons le nombre d’in
Image
DES PASSE-DROITS POUR LES UNS, DES CONTRAVENTIONS POUR LES AUTRES Il n'est pas (encore) maire mais Yves Hemedinger a déjà pris les bonnes habitudes de son maître et mentor dont il rêve d'occuper le siège. La dernière publication de la photo de sa voiture en infraction au stationnement ne lui a pas servi de leçon, il récidive ! Doigt d'honneur ou inconscience ? Où est l'exemplarité ? Colmariens, avant de voter, réfléchissez bien !
Image
LA MÉTHODE MEYER DANS TOUTE SA SPLENDEUR Pour ceux qui douteraient encore des méthodes autocratiques de notre cher maire, voici un énième exemple de sa lamentable façon de procéder avec quiconque ne file pas droit. S'il pensait que l'information allait passer en catimini à la faveur de la trêve estivale il en est pour ses frais. Tout a commencé par un différend opposant GM à Catherine Fender, professeur au conservatoire et chef de chœur. Qu'a fait cette malheureuse pour s'attirer les foudres du maire ? Eh bien, elle a juste eu le tort de se croire en démocratie, en commentant une publication de la Ville au sujet du conservatoire, sur Facebook. Ça n'a pas plu au monarque. En quoi consiste la sanction qu'il lui a infligée ? Tout simplement en l'annulation du concert « Body and Soul » organisé par l'association Ksang dont la directrice artistique n'est autre que... Catherine Fender. Cette sanction va bien au-delà de sa personne, sont directement impliqu
Image
UN RAS-LE-BOL QUI SE GÉNÉRALISE Natif de Colmar, 79 ans, je me suis garé cet après-midi le long de la halle, le temps de faire deux achats, 7 minutes montre en main. A mon retour, je trouve un "papillon" sur mon pare-brise. Motif : "mauvais sens"... Le racket de [...] me paraît maintenant dépasser le scandale et être devenu une véritable abomination ! [...] [21/8/2019 17:12] Ce genre de message, nous en recevons régulièrement à Colmar info. Dans l'absolu, une infraction reste une infraction et à ce titre sujette à amende, personne ne le discute. Ce qui est mis en avant dans la quasi totalité des messages reçus,  outre l'absence de solution satisfaisante au problème du stationnement,  est l'acharnement avec lequel la police municipale verbalise à qui mieux mieux, sans aucune retenue ni indulgence. Remplir les caisses de la Ville semble être devenu l'objectif prioritaire. De l'indulgence, si, il y en a, mais elle s'applique aux t
[Esteban WENDLING - L'ALSACE du 20/8/2019] À COLMAR, ON FAIT DU VÉLO À PIED Au début de l’été, on apprenait que la police municipale de Colmar allait redoubler de vigilance pour verbaliser les cyclistes roulant sur les trottoirs. Ils n’ont rien à y faire. Sauf que bien souvent, le tracé des pistes les y dépose cordialement. Les exemples sont nombreux, chaque cycliste en a en tête. Pour respecter la loi, posons pied à terre. Mais pour aller où ensuite ? Et à la vitesse d’un piéton ? Mais alors, pourquoi acheter un vélo ? Et d’ailleurs, pas n’importe quel vélo… À Colmar, c’est VTT à suspension obligatoire ou retour à la bipédie assuré. Sinon, impossible de survivre aux pavés du centre-ville. Et même sans pavés, le VTT est de rigueur vu la vétusté de certains axes. Remonter tous les jours la pseudo piste cyclable de la rue de la Semm et des avenues de Fribourg, Clemenceau et Poincaré s’apparente plus à un rodéo qu’à la pratique des mobilités « douces ». Certes, la Ville finance (u
Edouard DABROWSKI Colmar info garantit l'anonymat à ses contributeurs (qui le souhaitent) « Les gens ont du mal à comprendre que sur Colmar info les articles sont anonymes », entend-on régulièrement. Mais que connaissent-ils du climat de peur qui règne à Colmar ? Ceux qui parlent ainsi savent-ils seulement que Gilbert Meyer se livre à des représailles envers ceux qui ne filent pas droit ou osent émettre la moindre critique ? À Colmar, les gens ont peur, peur de parler. Évidemment pas les ami(e)s de Meyer qui profitent largement du système, eux ne se privent pas de donner de la voix, dépassant quelquefois en arrogance celle de leur idole. Mais parmi le personnel de mairie, les responsables d'associations, les commerçants, combien sont-ils à ne pas oser émettre la moindre objection qui risquerait de contrarier l'autocrate ? Des commerçants qui étaient prestataires de service à la mairie, ont vu leur collaboration résiliée du jour au lendemain, mettant parfois en péril l'
Image
Le centre-ville se vide de ses habitants Ce que Colmar info dénonce depuis bientôt deux ans se confirme : entre la pression touristique devenue insupportable et le manque de places de parking, de plus en plus de Colmariens quittent le centre-ville. Philippine Kauffmann donne la parole à cinq habitant(e)s qui ont choisi de déménager. De nombreux autres témoignages sont publiés sur ce blog. ⇒ Lire l'article de L'ALSACE Des Colmariens ont choisi de quitter le centre-ville, notamment à cause de la pression touristique toute l’année. Archives L’Alsace/Thierry GACHON
Bernard FRIEDRICH L'impardonnable faute d'un grand maire trop addict au pouvoir... et désormais proche du parjure. « C'est avec émotion et beaucoup d'affection, que je vous annonce officiellement ma candidature aux Élections Municipales des 23 et 30 mars 2014. Ce sera mon dernier mandat si vous m'accordez votre confiance. Je tenais à vous faire cette annonce personnellement, avant l'information donnée par la presse (sic). » Les Colmariens auront reconnu le premier paragraphe de la "lettre du maire" du 27 janvier 2014 ! Toute spéculation relative à une nouvelle candidature en 2020 est donc à exclure. Pas si sûr à en croire la rumeur... et l'auteur lui-même qui a déclaré qu'il ne se prononcerait qu'en fin d'année ! Son excellente mémoire serait donc sélective : il ne peut avoir oublié cette importante promesse faite sans autre condition que celle d'être élu en 2014... sauf s'il ne s'agissait à l'époque que d'un de
Image
Bernard RODENSTEIN Le sens du sacrifice ! Photomontage E. Dabrowski Colmar et les Colmariens sont les victimes innocentes de l’afflux touristique de plus en plus incontrôlable qui menace d’étouffer le centre-ville. J’ai cherché à comprendre ce qui nous valait ce succès qui dépasse largement les espérances des promoteurs de la chose ? Il y a bien sûr le musée Unterlinden avec le retable d’Issenheim. Il n’attire qu’une certaine élite culturelle. Il y a un canal qui traverse la ville sur lequel sont promenés à prix coûtant les badauds ébaubis menés en bateaux à fond plat sur une distance de près de 500 m. Il y aura bientôt un musée du chocolat. Il y a des maisons à colombages. Un tout petit centre-ville dont on a vite fait le tour. En hiver du vin chaud. Des babioles made in China. Et tout cela attire des centaines de milliers de touristes, notamment chinois ! Allez comprendre pourquoi ? Il m’est d’avis qu’ils se pressent chez nous pour découvrir notre maire ! Mondialement co
Isabelle Kieffer BRÈVES « Selon que vous serez puissant ou misérable » : près d’un des meilleurs boulangers de Colmar, parfois compliqué de se garer quand on vient de loin pour pain et viennoiseries, quelques places souvent occupées par les clients de l’hôtel proche. Alors, c’est vrai, il arrive qu’on se mette à cheval sur le trottoir pour 10 minutes. Les employés de la boulangerie mettent en garde « faites plusieurs fois le tour du pâté de maisons, attendez une place, la police municipale en est à sa troisième tournée de P.V. ». On suit le conseil et vite. Sauf que pour leur pause gourmande ces policiers font de même ou mieux : carrément la voiture sur le trottoir. Sûr qu’à eux il n’arrivera rien. Lieu de quiétude et poumon vert : c’est pour cela qu’on s’installe avenue de la Marne en bordure du Champ de Mars. Sauf que chaque week-end d’été celui-ci est occupé jusque très tard dans la nuit par des fêtards peu soucieux des riverains. On crie, on hurle, on vocifère, on chahute, on boit
BRÈVES DE COLMAR ⇨ Le maire qui, comme chacun sait, ne se représentera pas aux municipales (promesse de 2014) téléphone tous azimuts pour tenter de recruter du monde sur sa liste avec promesse d'un poste à la clé. Sont particulièrement visés des membres de l'opposition qu'il relance régulièrement. Peut-être se dit-il que ce qui a marché avec Sainte Odile hier, devrait pouvoir se répéter aujourd'hui. ⇨ Oui, il leur arrive (aussi) de se tromper DNA - Zapping du 10/8/2019 - "Tristan Denéchaud bouge encore" « (...) Il devait y avoir une bonne ambiance mardi soir, au cercle Saint-Martin, où Stéphanie Villemin et Tristan Denéchaud se sont retrouvés pour une réunion du comité local LREM en vue… des municipales. » Sauf que Tristan Denéchaud n'était pas présent à ladite réunion (voir ci-dessous) : Petit point sur la politique colmarienne suite au "Zapping" DNA de ce matin. Si je revendique souvent mon autonomie, qui est une de mes "marq
[Municipales] AU SECOURS ! Bernard FRIEDRICH  Par un "partage" de madame V. Valentin je découvre que contrairement à ses engagements passés (2004), non seulement Gilbert Meyer a déjà décidé de se représenter aux prochaines municipales, mais qu'en outre il le fera sous la bannière LREM ; décidément un homme sans parole, indigne de la confiance de ses concitoyens. Bref un G(ros) M(enteur) insatiable servant une fois encore sa rengaine à l'électeur : « Sûr, les amis, ce coup-ci ce sera bien ma dernière candidature. Alors soyez bon avec le vieux que je suis ; n'ai-je pas toujours été votre bon maire ? alors soyez sympa et laissez moi jusqu'au bout jouir du pouvoir et des ors qui s'y rattachent ! Même les amis du président m'aiment du moment que je fais allégeance ! » Quelle tristesse de voir des personnes comme notre maire ne pas avoir encore saisi l'intérêt pour une communauté de vivre de temps à autre un changement de régime avec de nouvelles idées,
Benoît LEGRAND Comment gagner les élections municipales ? Le temps avance, la trêve estivale arrive à son apogée et les élections approchent à grands pas. Autour de moi, j'entends toujours les habituels combats de coqs, à savoir qui aura la plus grosse pour l'emporter. Et ça y va des alliances, des trahisons, des promesses rompues et autres forfaitures. Ne vous y trompez pas, si vous voyez des candidats faire la tournée des événements mondains pour serrer des paluches, fuyez... Car si vous pensez que, parce qu'il vous a touché la main, une relation forte et accessible s'est installée, c'est que vous êtes naïfs. Des paluches, ils en serrent des milliers. Ce qu'ils font avant les élections pour vous charmer, ils ne le feront pas après. Ils risquent fort de ne même plus se souvenir de vous, car c'est humainement impossible. Alors je pose la question, comment gagner les élections municipales ? Je vais en décevoir certains qui attendaient d'avoir une répon
MUNICIPALES Les candidats potentiels à la mairie de Colmar n'auront pas attendu la rentrée pour se livrer au jeu des alliances, alors que les investitures continuent de tomber. Selon une indiscrétion en provenance de Paris, il semblerait que LREM ait décidé d'accorder son soutien à Gilbert Meyer. Stéphanie Villemin étant incluse dans le deal, malgré ses dénégations antérieures, serait en bonne place sur la liste Meyer. Le MoDem au niveau national se rangeant derrière LREM, Tristan Denéchaud n'aurait pas son investiture, ni d'ailleurs celle de LREM qu'il a également sollicitée, Stéphanie Villemin ayant manœuvré pour qu'elle lui soit refusée. Déjà contestée au sein de son propre camp pour ses méthodes autoritaires, SV aura du mal à convaincre les Marcheurs de voter Meyer, une majorité d'entre eux n'en voulant plus. Eric Straumann aura l'investiture LR face à Meyer. Quant à Yves Hemedinger, il semblerait de plus en plus décidé à vouloir se présenter sa