Translate

31 août 2023

Indépendance énergétique en France et en Europe (conférence)

INVITATION À CONFÉRENCE-DÉBAT

Madame, Monsieur,

Les Clubs Perspectives & Réalités d'Alsace vous invitent à une conférence/débat publique sur le thème de : l' "Indépendance énergétique en France et en Europe".

Cet évènement aura lieu le :
VENDREDI 29 SEPTEMBRE 2023 à 18h30
au Musée Électropolis (Musée de la technologie), 55 rue du Pâturage à MULHOUSE.


Vous pouvez vous inscrire par mail (mireille.debeve68@gmail.com) ou par téléphone au 06 33 08 51 29, avant le 20 SEPTEMBRE prochain, DERNIER DÉLAI.

Cet évènement est réalisé en partenariat avec la Représentation Territoriale EDF d'Alsace.
Seront présents :
- un intervenant EDF
- deux invités :
- Raphaël SCHELLENBERGER (député LR), qui présentera le compte-rendu de sa Commission sur l'énergie, traité à l'Assemblée Nationale
- Charlotte GOETSCHY-BOLOGNESE (députée AGIR - majorité présidentelle) qui présentera la politique énergétique gouvernementale pour les prochaines années.

Le temps des interventions sera limité afin de donner au public présent, la possibilité de s'exprimer sous forme de questions-réponses, l'expression citoyenne étant l'objectif prioritaire des Clubs Perspectives & Réalités d'Alsace.

Un verre de l'amitié devrait clôturer cette soirée aux alentours de 20h30.
Un mail parviendra prochainement aux personnes inscrites, avec les indications pour accéder en bus ou en tram à Électropolis.

En vous remerciant pour votre intérêt,
Bien cordialement,
Mireille DEBEVE
Présidente
Eric Straumann

Une décision historique

Après deux années d’études, le Garde des Sceaux vient d’annoncer la décision de la création de la Cité Judiciaire dans le cœur historique de la ville.
L’idée d’une construction neuve à l’extérieur du centre-ville est donc abandonnée.
Je remercie Eric Dupond-Moretti, ministre de la Justice, et notre députée Brigitte Klinkert, dont l’intervention a été déterminante. J’adresse également ma reconnaissance à l’Agence publique pour l’immobilier de la justice, l’Architecte des Bâtiments de France, la Direction régionale des Affaires culturelles, la Préfecture du Haut-Rhin et en particulier la Direction départementale des Territoires, ainsi que les services de la Ville de Colmar, en particulier la Direction de l’Urbanisme.
Cette excellente décision permettra :
- de sauvegarder un patrimoine architectural médiéval ;
- de renforcer l’activité juridictionnelle à Colmar, où plusieurs centaines de magistrats, d’agents de la Justice, et d’avocats pourront exercer dans des conditions optimales au service de nos concitoyens.
Investissement sans précédent de 100 millions d’Euros au cœur de la capitale judiciaire de Colmar.

30 août 2023


Yves HEMEDINGER

⬦ L'école est faite pour apprendre. Je vais être basique, mais j'assume en disant qu'il faut rétablir la méritocratie, c'est-à-dire la saine émulation, et encourager les meilleurs pour inciter les autres à les imiter. Il est également important de rétablir l'apprentissage des savoirs fondamentaux et de ne pas perdre de temps avec le reste.
Enfin, pour clore les discussions sur les tenues à l’école et pour lutter contre le prosélytisme religieux mais aussi la pression sociale des marques, il faut imposer l’uniforme.

⬦ La traditionnelle rencontre des maires franco-allemands.
Évidemment, je suis très attaché et très favorable à la coopération entre nos deux pays, et chez nous, en Alsace, c’est encore plus important.
Mais l’amitié franco-allemande, comme toutes les amitiés, suppose un équilibre et une franchise à chaque instant.
Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas, et nous Alsaciens ne sommes pas toujours assez pugnaces face aux Allemands.
Personnellement, j’ai encore en travers de la gorge la pression allemande qui est en partie à l’origine de la fermeture de la centrale de Fessenheim.
Ils sont aussi à l’origine de l’indexation des prix de l’électricité sur ceux du gaz, ce qui nous coûte très cher aujourd’hui, etc.
De notre côté, les gros projets franco-allemands, tels que la liaison ferroviaire Colmar-Fribourg, peinent à avancer.
En bref, cessons de « folkloriser » notre relation et soyons plus exigeants et déterminés.

29 août 2023

Sauvegarde du Patrimoine Colmarien ASPC

L’ALSACE AU FIL DE l‘EAU
Volet 1 : le métier de lavandière
 
L‘eau a influencé les paysages, l’économie et l'essor de l‘Alsace à travers les siècles. Elle a permis l’existence d'une flore et d'une faune hors du commun.
C’est aujourd’hui un patrimoine précieux dont il faut savoir préserver l’équilibre.
L‘eau est aussi source de métiers et d’activités diverses...

Et si nous parlions des lavandières

Au XVIIIe et XIXe siècle, les villes du bassin rhénan sont prospères grâce aux nombreux négociants et industriels, la main d’œuvre est très présente.
La bourgeoisie locale habite des demeures proches des cours d’eau, avec un personnel de maison important : cochers, cuisinières, lingères et lavandières, les maisons en bordure de rivière disposent d'un lavoir protégé des regards au fond des jardins de chaque propriété.
Au XIIe siècle, la lessive du gros linge s’effectue une fois par an, après Pâques. Plus tard, au début du XIXe, on effectue les "grandes lessives" ou "grandes buées" au printemps et en automne. Le linge est préparé et trempé dans les buanderies, pendant une journée, puis transporté au lavoir dans des charrettes, pour être rincé.
Dans les familles aisées, on compte une moyenne de 70 draps, autant de chemises, des dizaines de mouchoirs et de torchons, pas étonnant qu'il soit nécessaire d'avoir un trousseau volumineux. Cela représente un travail de trois jours avec les différentes étapes.
Les familles les plus aisées font appel aux lavandières, qui sont des laveuses professionnelles.
Souvent, les grandes buées durent plusieurs jours, il y a un chaudron pour faire bouillir le linge, une caisse où les femmes sont agenouillées pour savonner et rincer. Les femmes s'installent souvent face à face pour papoter, les commérages de quartier vont bon train.
Les lavandières sont souvent des mamans, les enfants les rejoignent après l'école, pour aider à porter les baquets chargés de linge mouillé ou aussi pour livrer le linge lavé chez les clients.
Chaque lavandière a ses propres clients, notables et commerçants de la ville et a sa place réservée sur ce lieu de travail. Ces femmes sont bien courageuses et emportent même une hache pour défoncer la glace en hiver.
On fait tremper le gros linge la veille, pour un premier décrassage, puis on chauffe l'eau pour la faire couler bouillante dans un baquet de bois posé sur un trépied où l'on a soigneusement ordonné le linge, par couches. Au-dessus, un gros drap est couvert de cendre (épaisseur d‘un poing) qui sert de lessive. Vers 1910-1920, les lavandières utilisent des cristaux de soude et des paillettes de savon.
À Strasbourg, l'eau courante à l'évier se généralise dans les années 1930-1935, bien que la ville soit alimentée en eau potable dès 1892. De plus, la loi du 27 octobre 1919 encourage toute construction du début du XXe siècle à être équipée d'une buanderie et d'une zone de séchage (souvent au grenier). En Alsace c'est le cas dès 1875, dans tout type de construction, excepté les vieux quartiers en hyper centre dans les villes.
Ceci, combiné à l'arrivée du lave-linge à partir des années 1950, fait disparaître peu à peu ce métier.
Longtemps laissés à l’abandon, beaucoup de lavoirs ont été détruits. Ceux qui subsistent ont été restaurés, tel un petit patrimoine, et sont aujourd’hui le théâtre d'animations historiques ou culturelles diverses, l'occasion de faire revivre, le temps d‘une journée, le savoir-faire des lavandières.
ASPC
Photos Jean-Paul Krebs, Daniel Sigaud, Pinterest, Collection personnelle









https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=pfbid02CY1htNKo29pCKcrk1HHbvVLNmyUxJzNypvZpm3RHUBUyeBR3vGvgjKmefFQoLNtSl&id=100086612618007

28 août 2023

Eric Straumann

Il y a 350 ans jour pour jour.
Le lundi 28 août 1673 Louvois s'empare par la ruse de Colmar et ordonne le démantèlement des remparts qui va mobiliser 4000 hommes.
Le 30 août, le roi Louis XIV vient constater l'avancée des démolitions et prononce ces mots : « Messieurs les Colmariens ne sont plus si glorieux comme ils étaient ! ».
Mais en 1674, Frédéric-Guillaume, Duc de Prusse, s'installe avec ses troupes à Colmar.
La ville redeviendra française après le traité de Nimègue du 5 février 1679 et jusqu'en 1870.

25 août 2023

Abbaye de Marbach

Samedi 9 septembre 2023 à 20h30
Le verd naissant - Julien Freymuth & Ziv Braha

À une nouvelle poésie, plus lyrique et plus galante, imitée à la fois de l’antique et de modèles italiens répond un nouveau genre musical, l’air de cour, qui devient rapidement un emblème de la musique française profane. Le contre-ténor Julien Freymuth et le luthiste Ziv Braha nous invitent à un florilège d'air de cour du 16è et 17è siècle en Europe.


Dimanche 10 septembre 2023 à 17h
Haydn - Orchestra Di Un Giorno

Marc Kennel et Gabriel Pernet nous propose de rendre hommage au père de l’Europe en interprétant la Symphonie n°80 et le Concerto pour piano en ré majeur. L’Orchestra Di Un Giorno est composé de jeunes musiciens motivés pour des projets ciblés. Cet orchestre a été constitué spécialement pour jouer Haydn dans le cadre de la saison musicale de Marbach.


Dimanche 17 septembre 2023 à 17h
Lamento della Ninfa - L'Espiègle Va Baroque

L’idée de ce programme vient d’un amour commun de L’Espiègle pour le répertoire baroque. Un mariage des timbres qui porte en lui-même ses contrastes: les ambitus proches de l’alto d’Aurélien Sauer et de la voix de Claire Trouilloud leur permet de jouer sur une gamme de registres et d’émotions où l’intensité côtoie la précision dans la pureté des mélodies qui s’entrelacent.

Je réserve en ligne

Réservation en ligne recommandée
Participation financière de 6€ à partir de 12 ans
Ouverture 45 minutes avant le début des concerts
Plateau au profit des artistes
Caisse du soir - Buvette - Covoiturage
Renseignements :
Contacter Laurence au 06 19 36 49 64
Email : marbach.culture@gmail.com
http://abbayedemarbach.org


Vous venez en voiture ? Pensez à proposer 1-2 places qui vous restent.

je covoiture


Abbaye de Marbach
lieudit Marbach
68420 Obermorschwihr
marbach.culture@gmail.com

24 août 2023

Yves HEMEDINGER

Les Malgré-nous, une part de notre histoire alsacienne

C’est notamment la raison pour laquelle comme député j’avais déposé une proposition de loi visant à rendre obligatoire l’enseignement de l’histoire locale au collège car chaque région a ses spécificités qu’il faut enseigner à nos jeunes.

[Ville de Colmar] - La cérémonie commémorative en mémoire de la publication du décret incorporant les Alsaciens dans l'armée allemande aura lieu le vendredi 25 août à 18h place du 2 Février.

Une exposition sur l'incorporation de force en Europe intitulée "Malgré-eux !" et "Malgré-elles !" sera également ouverte au public du 25 au 30 août, au premier étage du Koïfhus, de 10h à 19h.

Cette Cérémonie est un rappel poignant de l'histoire tragique de ces Alsaciens contraints de servir sous l'uniforme allemand durant les périodes sombres de l'histoire. Il s'agit d'une occasion pour les générations actuelles de se souvenir des souffrances endurées par ces soldats alsaciens, et de leur rendre un hommage mérité.

Une banderole portant le nom et le visage d'environ 12 000 Malgré-nous et incorporés de force sera affichée sur la place du 2 Février pendant la cérémonie et visible au koïfhusbdu 25 au 28 août.

Kelly Scott

Je ne suis plus du tout sarkozyste (si toutefois être « sarkozyste » signifie encore quelque chose) mais je suis entièrement d’accord avec ce que Nicolas Sarkozy exprime (des lieux communs parfois, peu importe) sur la guerre en Ukraine, sur la sécurité, l’autorité, l’immigration, l’extrême droite, le JDD et autres sujets.
Cela dit, aurait-il fait mieux en matière de diplomatie avec la Russie, concernant le conflit ? Peut-être car il dit clairement qu’il faut arrêter la surenchère et la livraison d’armes et d’argent, ce n’est absolument pas la position du gouvernement actuel, ni de l’Europe et encore moins des USA.
Le journaliste Bouleau, toujours lui, essaye vainement de lui faire dire le contraire (la comparaison Hitler/Poutine etc.) sans succès.
Il est très clair aussi sur le sujet du JDD et parle de « procès en sorcellerie » fait à Geoffroy Lejeune.
Les députés macronistes et Renaissance contre le pluralisme et la liberté d’expression disent tout le contraire et appellent à boycotter un média avec menaces de sanctions ou d’expulsion pour qui « fautera », on l’a vu avec le député Karl Olive qui a récemment publié une tribune dans ce support.

https://www.facebook.com/TF1Info/videos/1551946178965700

RAC

Exposition Nect’Art pour marier l’art, la musique et le vin

Samedi 2 septembre 2023 de 10h00 à 22h00

L’association Rencontres, Art et Culture propose une exposition intitulée Nect’Art dans un cadre inédit.
Le Domaine Philippe BRUN met ses locaux à la disposition des membres de l’association RAC qui y exposeront leurs travaux : peintures, sculptures, céramiques, collages et photographies.
Une animation musicale (piano, violon) rythmera la journée.
Les vins du Domaine seront également à la fête. En effet, l’exposition se prolongera par des visites du domaine et des initiations à la dégustation.
Une buvette et de la petite restauration accompagneront ce moment qui se veut avant tout convivial.
Entrée libre.


Domaine Philippe BRUN
18 rue d’Or
68570 SOULTZMATT

22 août 2023

Yves HEMEDINGER

Nos coûts de production en électricité sont les plus faibles d'Europe grâce au nucléaire et à l'hydraulique, mais les prix sont très élevés pour les consommateurs :

+ 25% pour les particuliers depuis février
+ 300 à 600% pour certaines entreprises

La seule solution : faire comme les Espagnols et Portugais, sortir du marché européen de l’électricité et supprimer la tva sur la taxe.

Edouard Dabrowski

Nous sommes de plus en plus nombreux à observer avec inquiétude le délitement de notre société, l'effondrement progressif de nos institutions, la violence qui augmente, l'immigration de moins en moins contrôlée, le pouvoir d'achat qui se réduit de jour en jour, la société plus divisée que jamais, des politiciens de pacotille réduits à l'impuissance et au suivisme. Et surtout, les mesures liberticides qui s'enchaînent les unes aux autres sans grande réaction du peuple plongé dans une torpeur générale...
Il se trouve que beaucoup de réfractaires aux discours officiels, des personnes lucides et intègres, doublés de commentateurs talentueux, se donnent la peine de rechercher la vérité, d'informer, nous invitant à utiliser notre intelligence, notre faculté de réflexion, et à refuser de se laisser manipuler ; d'où l'idée d'un site réunissant les meilleures publications de ces citoyens lucides et intègres que l'on ne saurait assez remercier. Ils ne sont pas toujours d'accord sur tout mais se retrouvent sur l'essentiel. Pas de complotisme, ni de fausses nouvelles. Les informations sont vérifiées.

Entre les médias qui ne servent que d'organes de propagande à la parole gouvernementale, et les adeptes des théories radicales les plus farfelues, le blog s'adresse à ceux qui réfléchissent, qui doutent, comme tout être pensant devrait le faire.

Le lien du blog :

20 août 2023

Phil

Dna rubrique psycho du jeudi : "Je ne me sens bien que seul"

19 août 2023

Eric Straumann

Plus de 2000 meublés de tourisme à mon arrivée aux affaires à Colmar ! Un chiffre énorme pour une ville de 70 000 habitants.
La délibération courageuse du Conseil municipal du 31 janvier 2022 a permis de mettre un coup de frein à ce phénomène. Malgré la pression des propriétaires-électeurs. Mais il en va de l’avenir que nous souhaitons donner à notre ville.

16 août 2023




En partenariat avec RDL68 :
réécouter l'émission du mois d'août avec Francis Parkin, Sonia Louvet de Daozi et Marikala

Podcasts


Soirée celtique

Samedi 19 août 20h30 : Les 3 Barbus... ou presque

Les 3 Barbus... ou presque est un groupe spécialisé dans les chansons irlandaises. Le groupe a été formé en septembre 2012 par Dominic Burns, chanteur à l'Opéra National du Rhin pour un concert unique dans une ancienne brasserie à Lorentzen. Dominic est rejoint par Fabien Gaschy et Laurent Koehler au chant, à la guitare et au banjo, ainsi que par Lorène Koehler au violon et au chant, Rémi Studer à la contrebasse, au concertina, à la mandoline et au chant et Kim-Marie Woodhouse au chant et au bodhrán. Les 3 Barbus... ou presque interprètent des chansons traditionnelles irlandaises, écossaises, bretonnes et américaines, des ballades lentes et nostalgiques aux chansons à boire, mais toujours dans leur style vocal unique. Le groupe se produit dans des lieux petits et grands, des fêtes de famille aux grandes salles de concert, des bars aux salles des fêtes.


Écouter Les 3 Barbus


Un trio exceptionnel...

Dimanche 20 août 17h : Marikala / Gregory Ott / Marcel Loeffler

Il n'est plus besoin de présenter ces trois artistes qui ont par leur sensibilité créé leur propre univers musical à la fois singulier et en même temps si proche.
Marikala, Grégory Ott et Marcel Loeffler s'amusent à croiser leurs univers... Une rencontre avant tout humaine et musicale où les bretelles de Marcel Loeffler et les 88 notes de Grégory Ott épousent la voix de Marikala
Ce trio nous emmène sur des chemins musicaux de traverse où le jazz côtoie la chanson avec une tendresse toute particulière comme deux grands frères veillant sur la petite dernière. Une rencontre unique tout en douceur et un concert qui célèbre la différence et la diversité.
Une ode à la Terre...


Extrait de leur spectacle

Je réserve en ligne


Infos pratiques

Réservation en ligne recommandée
Participation financière de 6€ à partir de 12 ans
Ouverture 45 minutes avant le début des concerts
Plateau au profit des artistes
Caisse du soir - Buvette - Covoiturage
Renseignements :
Contacter Laurence 0619 36 49 64
Email : marbach.culture@gmail.com
http://abbayedemarbach.org



Vous venez en voiture ?

Pensez à proposer 1-2 places qui vous restent

je covoiture


Les concerts à venir...



Guillaume Deininger

Originaire de Pfaffenheim, Guillaume Deininger est avant tout auteur-compositeur-interprète. Garçon doté d’un grand cœur, il porte ses chansons dans différents registres. Tantôt léger, tantôt grave, son répertoire distille une sensibilité qui touche au cœur.



Cécile Corbel en duo

De retour à l’Abbaye de Marbach, Cécile Corbel se produira en duo avec Simon Caby.
De sa voix aérienne, Cécile Corbel nous raconte des chansons en forme de fables où sorcières, fées, guerriers et farfadets se côtoient.

Pour Cécile Corbel, le narthex est complet. Si le temps le permet, les abords du narthex seront sonorisés et les plus courageux pourront écouter le concert de l'extérieur.



Akhtamar Quartet : Beyrouth et autres îles

Septembre 2022. Le Quatuor Akhtamar part pour une tournée solidaire au Liban accompagné par Baptiste Cogitore. De Tripoli à Baalbek, en passant par Beyrouth, le concert-lecture « Beyrouth et autres îles » retrace leur voyage et propose un vol direct pour le Liban.



Au pays de Totoro

Phileas Rogue alias Philippe Borecek, est à l'origine de ce florilège plein d’émotions des plus belles partitions des Studio Ghibli : Princesse Mononoke, Le Château Ambulant, Le Tombeau des Lucioles, Mon Voisin Totoro,



Babanu Quartet

À l’instar des klezmorim, ces musiciens klezmer itinérants d’Europe Centrale, le Babanu Quartet vous transportera à travers les Balkans, s’enrichissant de couleurs slaves et tziganes, depuis la Bosnie jusqu’au cœur de Cracovie.

Je réserve en ligne


Infos Pratiques

Réservation en ligne recommandée
Participation financière de 6€ à partir de 12 ans
Ouverture 45 minutes avant le début des concerts
Plateau au profit des artistes
Caisse du soir - Buvette - Covoiturage
Renseignements :
Contacter Laurence 0619 36 49 64
Email : marbach.culture@gmail.com
http://abbayedemarbach.org


Abbaye de Marbach
lieudit Marbach
68420 Obermorschwihr
marbach.culture@gmail.com

14 août 2023

Lézard

1ère exposition de la saison

"Le musée du banal", gravures de Nina Imbs


"Artiste graveuse, illustratrice et intervenante originaire de Strasbourg, Nina articule sa pratique et sa réflexion autour des espaces qui l'entourent, des gens qui les habitent et du quotidien qu'elle appelle le musée du banal. Elle aime imaginer des scènes en regardant les fenêtres allumées et inventer une histoire à une passante assise à une terrasse qu'elle aura croquée. Les carnets sont des outils qu'elle utilise et remplit quotidiennement, ils deviendront la base de ses productions futures.
Le travail de Nina Imbs rayonne de petits paradoxes que l'on pourrait aussi nommer contrastes.
Drôles et sombres, les personnages de ses images sont habités. Ils paraissent souvent absorbés dans un lointain intérieur mais sont très proches les uns des autres. Caractériels, taillés à la hache, ils vibrent pourtant d'une mystérieuse douceur. Nina Imbs grave le bois et le métal et en fait patiemment émerger des vies possibles, dans des formats jamais assez grands pour toutes les contenir. Un pied qui s'invite, le regard oblique d'un chien, une fenêtre ouverte, tout nous attache à un présent palpable mais nous attire ailleurs, hors champ. Dans cette première exposition solo, nous avons la joie de découvrir les dernières productions de cette artiste graveuse strasbourgeoise qui aime tant observer les chiens, les gens dans les bars, les chiens dans les bars des gens, et la vie en général."
Joseph Kieffer

VERNISSAGE:
Vendredi 8 septembre à 18H30 (dans le cadre du lancement de saison)
Espace Lézard, 12 route d'Ingersheim 68000 Colmar
Entrée libre

VISITE D'EXPOSITION:
Du lundi au vendredi de 14H30 à 18H00
Le samedi de 14H30 à 17H30
Exposition visible jusqu'au vendredi 13 octobre 2023
Visite en groupe sur rendez-vous uniquement à l'adresse: mediation@lezard.org

10 août 2023

Michel Spitz

Le Bauhaus de Dessau. Plus qu’un bâtiment, le Bauhaus est devenu le symbole du Mouvement moderne. Construit en 1925 à Dessau près de Berlin, le Bauhaus est une école qui a pour projet pédagogique une formation réconciliant l’art, l’artisanat et l’industrie. Une équipe d’artistes, d’architectes et d’artisans y enseigne les arts et les techniques réunis : peinture, sculpture, architecture, création textile, typographie, théâtre, danse, menuiserie, métallerie, dessin industriel. Conçues par l’agence de Walter Gropius, cet édifice de béton, de métal et de verre exprime la modernité et célèbre la nouvelle architecture. ©Photos_Michel_Spitz










Lézard

LANCEMENT DE SAISON 2023-24
VENDREDI 8 SEPTEMBRE 2023 À 18:30


Lézard lance sa saison culturelle en transformant la cour de l'association en grande guinguette culturelle ! Au programme : une nouvelle expo dans une galerie toute neuve, une rencontre avec l'équipe de l'association pour vous parler de la saison à venir, des concerts pour festoyer, de la restauration du monde pour vos gosiers et une buvette pour s'hydrater !

Programmation détaillée

• 18h30 - Vernissage de l'exposition des gravures de Nina Imbs "Le musée du banal"

• 19h30 - Présentation de saison avec l'équipe de l'association

• 20h30 - Joe Ma Poule (trio poético-sauvage)
Joe ma Poule ? C’est une chanteuse qui scande, chante, feule, s’épanche et décortique l’absurde de nos vies ; c’est un vielliste qui tourne avec délicatesse des riffs musclés ; c’est encore un batteur (grand amateur de brocantes), qui fait sonner les poêles en fonte et groover les annuaires. Joe ma Poule, c’est surtout la synergie de trois fortes personnalités musicales qui ensemble ont crée un répertoire atypique, un étourdissant manège d’univers sonores mêlant cabaret, rock, poésie et musiques traditionnelles.

• 22h30 - El MIRA (musique latine)
Evoluant dans un courant musical façonné par la tradition flamenca, le groupe El MIRA propose un répertoire de flamenco, rumba flamencas et Son latino. Pour nous faire découvrir une musique plus que vivante : profonde et vibrante, envoûtante et passionnée aux rythmes hypnotiques et obstinés. Teinté de modernité par les multiples influences de ses musiciens, le concert nous transporte sur les chemins des musiques gitanes et latines.

Infos pratiques :
Soirée gratuite pour les adhérents 2023-2024 !
Tarifs : 12€, 8€*, 6€**
Restauration et buvette sur place
Préventes en ligne sur HelloAsso : www.helloasso.com/associations/lezard/evenements/lancement-de-saison-2023-24 
*Membres Lézard, Hiéro, Comédie de Colmar, Salle Europe, L’Évasion, IRCOS, GAS, ASPAD68, Amicale HCC, demandeurs d’emploi
**Moins de 25 ans, Carte culture, bénéficiaires des minima sociaux

3 août 2023

Kelly Scott

« La bête immonde »

La venue de Geoffroy Lejeune au JDD fait ressortir le pire de l’âme humaine qui se dévoile dans certains commentaires. Bizarrement toujours chez les mêmes, ceux qui sont persuadés d’être dans le bon camp ou « le camp du bien » comme on dit.
Sous des articles de Télérama et Libération comme par hasard...
Je lis ça et là des réflexions ignobles, certains osent parler du retour de la « bête immonde » en parlant du jeune journaliste ou de Bolloré... Et pousser l’ignominie jusqu’à comparer Geoffroy Lejeune à Goebbels...
Ils ont oublié les liens étroits d’une gauche moribonde, celle qu’ils défendent encore minablement. Les liens opaques et opportunistes qu’elle entretenait à une autre époque avec cette fameuse « bête immonde ».
Cette même gauche qui aujourd’hui pactise avec l’islam radical et crache sur les valeurs et les traditions de la France.
Ces gens-là se croient au dessus de tout et ne supportent ni la liberté ni le pluralisme des idées et des opinions, terreau et base du journalisme. Ils bafouent sans vergogne les droits les plus fondamentaux comme la liberté d’expression.
Les insultes et la bêtise sont leurs seules armes et leur vocabulaire est celui d'un vieux disque rayé.
Je souhaite bonne chance à ce journaliste plein de talent et surtout beaucoup de courage, il va lui en falloir.
Pour info, lui et ses proches sont toujours menacés de mort. On se demande qui est la « bête immonde ».

Michel Spitz

Le nouveau Centre Albert Schweitzer « dans les pas du prix Nobel de la paix » a ouvert ses portes à Kaysersberg Vignoble. Sa maison natale a été entièrement réhabilitée.
Le projet s’inscrit dans la maison où Albert Schweitzer a vécu enfant, à proximité de sa maison natale. Il est axé sur l’œuvre de paix d’Albert Schweitzer et sur la thématique de la Paix dans son universalité : les moments phares de la vie et l’action d’Albert Schweitzer dédiées à la paix, avec une présentation plus générale et universelle des faits et œuvres de paix dans le monde aux 20e et 21e siècles.
Au travers d’un parcours muséographique, le centre vise à « éveiller les consciences, à porter les valeurs de liberté, de tolérance et de respect mutuel » insufflées par le prix Nobel de la paix. Lors de sa formation, Albert Schweitzer ouvre ses champs d’actions, ses centres d’intérêts, et étudie parallèlement la théologie, la philosophie, la musique, puis la médecine, des disciplines qu’il décloisonne !
Par la valorisation d’actions concrètes, menées depuis l’enfance jusqu’à la mort, il nous montre que la paix est l’affaire de tous. « Il était l’une de ces rares âmes généreuses de l’Histoire qui se consacrent au bien des autres. » extrait de l’hommage de Martin Luther King lors de sa mort en 1965.
A l’heure où les démons de la guerre continuent de gronder à nos portes, sans doute est-il temps de se souvenir de l’enseignement d’Albert Schweitzer concernant l’étonnante modernité de son éthique et le respect de la vie. Puisse son action inspirer nos propres vies !

Equipe de conception :
MSA ARCHITECTES, Architecte mandataire & Programmation
RICHARD KLEIN ARCHITECTE, Scénographie & Muséographie
MIREILLE KINTZ, Scénographie & Muséographie

« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité » Article 1er de la DUDH
©Photos_Michel_Spitz