Articles

Affichage des articles du août, 2018
Stationnement : le bricolage continue Il aura fallu neuf mois, la durée d'une grossesse, pour que le maire accouche d'une souris. Afin de calmer les "excités" du centre-ville qui trouvent excessif le coût du macaron pour résidents, il leur propose désormais d'en diviser le prix par 3, à condition qu'ils aillent se garer en périphérie (!). Pas sûr que la mesure remporte un franc succès, d'autant que les résidents qui n'ont pas de garage ou de place de parking privatif, se garent déjà de plus en plus loin de chez eux, au grand dam des habitants de la périphérie qui se sentent envahis. Concernant le futur tarif "résident" pour le parking souterrain de la Montagne Verte, c'est le silence radio, les riverains attendent depuis plus d'un an de savoir à quelle sauce ils seront mangés. Si cela peut aider nos têtes pensantes à trouver un tarif raisonnable : Strasbourg propose à ses résidents une place de parking en silo pour 25 euros par moi
Édito du Point colmarien... coup de colère Monsieur le Maire de Colmar,  Gilbert Meyer, 30 Millions d'euros pour les Quartiers Ouest. J'en suis ravi. Mais au-delà des dépenses nécessaires pour la rénovation de cette zone, une fois de plus, le reste des quartiers périphériques (hors centre-ville... il ne faudrait pas perdre ces touristes qui rendent notre ville invivable, à part pour certains commerçants) se retrouvent une fois encore le bec dans l'eau... Rue de Holtzwihr, par exemple, en mal de stationnement (réponse du maire en 2016 : "les gens n'ont qu'à marcher ou prendre un garage!" facile à dire quand on a un chauffeur et 4000€ par mois de salaire!), le maire a jugé utile de "rénover" une zone de stationnement, à coup de rustine, sans pour autant l’agrandir, laissant un immense terrain vague aux propriétaires de chiens, alors qu'on pourrait y garer facilement 15 voitures. La palme de la communication pouvant être dans la foulée remis
Image
"Gilbert Meyer Officiel" « Nous avons pu constater la diffusion des certains commentaires virulents, remplis de contrevérités et mettant en cause l’action municipale sur telle ou telle question. Afin que vous puissiez être correctement et pleinement informés, voici les réponses apportées par nos soins sur deux de ces questions : - à propos de la suppression de certains conteneurs « aériens » : o « A côté de l’hôtel 4 étoiles James » : ces containers aériens ont effectivement été supprimés début juillet, une semaine après l’ouverture du site enterré place du Saumon, donc non loin du site initial. Par ailleurs, ce dernier n’offrait aucun confort pour les personnes à mobilité réduite, alors que tous les sites doivent intégrer cet aspect. J’ajoute que les containers aériens initiaux avaient un caractère incontestablement disgracieux à côté d’un hôtel. La solution de substitution, place du Saumon, est de loin préférable. o Site Kléber – réalisé en 2010. Le site a été supprimé e

LE TOURISME DE MASSE

Image
Edouard Dabrowski Venise, Riva degli Schiavoni, photo E. Dabrowski C'est un paradoxe : même les opposants les plus farouches au tourisme de masse sont partie prenante... Qui n'a pas fait de voyage touristique ces derniers temps, ou ne projette d'en faire ? Et même si nous nous efforçons d'être le plus respectueux possible des lieux que nous visitons, nous prenons quand même l'avion et louons des gîtes... Cette ambiguïté a été soulignée dans un récent article de Télérama (N° 3577) dont voici un extrait : « (...) s'interroger sur notre culture de la mobilité motorisée, c'est poser la question des limites dans tout ce qu'elle a de plus dissonant et rabat-joie pour nos sociétés. Le tourisme est si étroitement lié à notre mode de vie qu'il est difficile de le critiquer. Comme il est quasi inconvenant de questionner le recours à l'avion, devenu banal. C'est « critiquer tout un chacun, c'est-à-dire délibérément se faire des ennemis », écrit Ro
Image
S T O P ! Merci de ne plus envoyer de photos de poubelles et conteneurs débordants ! Sauf à être complètement aveugle, la municipalité a dû prendre conscience du problème et même si elle tente de s'en dédouaner en mettant en avant le nombre croissant de conteneurs (voir la réponse du maire), elle ne peut plus continuer de nier l'évidence, une gestion de plus en plus calamiteuse des déchets. Et la politique menée par Gilbert Meyer et son équipe, consistant à vouloir toujours plus de touristes, va inévitablement amplifier le problème. Bonjour, Photo prise mardi 14 août 2018 à 17h52 Cette poubelle est située rue des Serruriers devant le magasin "le Comptoir de Mathilde". C'est certainement un des points de passage le plus fréquenté par les touristes. Que vont-ils retenir de Colmar ??? Vont-ils envoyer cette photo souvenir à leur famille ou amis ou la publier sur les réseaux sociaux avec un commentaire peu amène pour la ville de Colmar ?
Image