Articles

Affichage des articles du décembre, 2019
Isabelle Kieffer Marchés de Noël : clap de fin Et ouf généralisé ! Même de la part d’une commerçante ayant une boutique de souvenirs dans une des rues piétonnes, c’est dire. Un site internet voué aux marchés de Noël en Alsace montre une ville de Colmar magique, sous la neige, dans la nuit, quelques rares chalands, un quai de la Poissonnerie, une place de l’Ancienne Douane déserts ! Charmant. C’est ne pas rendre compte de la cohue indescriptible sur 5 semaines, des ordures autour des poubelles publiques qui débordent, des incivilités de nombreux visiteurs, de l’exaspération ambiante. Où sont le charme et le plaisir ? Quant aux Colmariens... Quant aux commerçants, dont le chiffre d’affaire s’effondre faute de voir leurs clients habituels… Strasbourg réfléchit très fort, semble t-il, à « un autre modèle » pour 2020, l’actuel ayant rencontré ses limites et essuyé une avalanche de critiques voire de colère. Certaines villes ont opté pour une ouverture en fin de semaine seulemen

Délocaliser le marché de Noël ?

Image
Bien sûr qu'il faudrait le délocaliser. Il y aurait suffisamment de place dans les allées du Champ de Mars et place Rapp, cela désengorgerait le centre-ville et permettrait de mieux en apprécier les beautés et les illuminations le soir. Les commerçants pourraient continuer à faire leur business. La sécurité du marché serait beaucoup plus facile à assurer et moins coûteuse, les points d'accès faciles à contrôler. Enfin, la gare est toute proche. E.D. Photo Edouard Dabrowski
Les brèves ⬦ Météo locale Un parking fait avec tant de précipitation, il est normal qu'il soit envahi par les eaux. Notre maire doit tempêter... pourvu que tout cela ne se termine pas en dépression ! En attendant, un tsunami de réclamations s'abat sur la ville... nous sommes en alerte orange ! ⬦ Habiter Colmar ou pas, that's the question. Quand certains affirment, la main sur le cœur, que Stéphanie Villemin (candidate aux municipales) habite bien Colmar (dans un bureau-studio rue de Mulhouse où elle a emménagé suite à sa déclaration de candidature), d'autres la voient résider à Hunawihr. Pour d'autres encore la femme fantôme serait parisienne... ⬦ Une majorité de Français estime que Macron fait une politique de centre-droit. Revendiquer ce positionnement, pour tout candidat aux municipales, n'est pas très porteur, au vu du désamour que connaît actuellement le chef de l'état. ⬦ Il a aujourd'hui-même bouclé sa soixante-dix-huitième année. Il entre donc dan
Image
Deuxième épisode d'un lieu, des histoires au quartier Europe de Colmar. Rencontre avec des habitants engagés. https://www.youtube.com/watch?v=umqU_l9mYX0&feature=share&fbclid=IwAR0rsXhPeL9XFu-x7j0q3DKBz2dWKNr_nLMfCTN3AhnRm1O3ThCnSITCl2o

Parking de la Montagne verte : la cata

Image
Lu dans le journal : le parking de la Montagne verte inauguré en grandes pompes. Au vu de ma visite d'hier dans l'ouvrage, ce sont des bottes qu'il faut plutôt prévoir ! La nappe phréatique reprend ses droits au troisième sous-sol et les piliers de soutien baignent dans leur jus. Les murs sont bien imbibés et si tout pète, ce sont des cuissardes qu'il faudra. En attendant le "sauve qui peut !". Détail, me direz-vous... mais si l'on ajoute à cela des ascenseurs en panne et les dysfonctionnements divers et variés dénoncés par les utilisateurs, cela commence à faire beaucoup. 14/12/2019 23:46

Parking de la Montagne verte : des bouchons rue Schwendi

Image
Benoît Nicolas Le cadeau de Noël du père Gilbert ! Des bouchons rue Schwendi / entrée parking Montagne verte. Je suis le seul à constater cela ? Perso, je trouve l'entrée dans ce parking complètement improvisée et dangereuse ! On a vraiment un problème sur ce sujet à Colmar !

Gadget de campagne

Image
Edouard Dabrowski Le bout de plastique au format d'une carte de crédit, avec sa trombine d'un côté et un calendrier de l'autre a fait son apparition dans la foulée de sa candidature à un cinquième mandat. Connaissant le personnage, nous avions anticipé le fait qu'il puisse s'asseoir sur la parole donnée, de ne pas se représenter, et avons donc concocté une carte à la mesure du grand homme que le monde entier admire mais dont personne ne voudrait. Quel meilleur hommage pouvions-nous rendre à notre auguste timonier qu'en donnant le visage rayonnant de Gilbert à Gilberte (Gilberte, c'est le nom de "notre" statue de la Liberté, celle du rond-point à l'entrée de Colmar). Il n'en a pas voulu ! Il a préféré sa binette bien lissée et souriante sur fond de colombages floutés. Bof. Photomontage Edouard Dabrowski

[franceinfo] Municipales 2020 : quand LREM conseille à ses candidats de ne pas afficher son propre logo

Image
D'autres conseils sont prodigués, certains très opportunistes, par exemple, que faire au second tour quand on se retrouve face à un maire sortant de droite... Instructif. Nous nous étonnions que le site de la candidate LREM n'affiche pas le logo de La République en Marche. Pourquoi tant de pudeur ? Cela nous paraissait d'autant plus étrange que la candidate s'était vantée à maintes reprises d'avoir obtenu l'investiture LREM, ne manquant pas de souligner au passage qu'elle a été préférée à Meyer et Denéchaud, déboutés de leur demande. Nous avons la réponse ! SV a suivi à la lettre les recommandations du guide "Municipales pour les Nuls" envoyé à tous les candidats de La République en Marche. Voir la vidéo ⇨  https://mobile.francetvinfo.fr/politique/la-republique-en-marche/video-municipales-2020-quand-lrem-conseille-a-ses-candidats-de-ne-pas-afficher-son-propre-logo_3749941.html?fbclid=IwAR2rkIN2mz6M-sLB-PNglMAyGJIGCon811nui4RtC4nmng3g5ugWqCr9

Meyer et le Front National (suite)

Loïc Jaegert-Huber Ce qui est reproché à Gilbert Meyer ce n'est pas de fricoter avec le Front National (pas si marginal à Colmar puisque c'est environ 20% des voix aux dernières élections), ça c'est ce qu'il fait depuis plus de 15 ans, même si l'on peut se demander à quel titre il le fait officiellement au sein de la Mairie de Colmar. Non, ce qui est reproché au Maire est la mise en scène autour de cela. Posant tout sourire avec cette délégation, il se garde d'abord bien de préciser qu'il s'agit d'un ancien Ministre sarkozyste devenu depuis Député européen d'extrême droite, accompagné d'élus locaux du même bord (dont celle qui devait être la tête de liste RN à Colmar pour les prochaines municipales). Derrière des excuses bidons, il explique ensuite qu'il n'y avait pas d'ordre du jour alors même qu'une des élues en question précise sur Twitter qu'ils ont été "reçus pour parler politique locale". Bref, comme le

Meyer et le Front National

Bernard Rodenstein L’affichage provocateur de Gilbert Meyer, maire sortant et à sortir, avec des responsables du Front National, signifie bien sûr qu’il veut remporter les prochaines élections, coûte que coûte ! Nous le savions prêt à tout pour vaincre. Il confirme cette façon peu élégante d’être en politique. Peut-être aussi a -t- il quelques craintes de se voir lâché par une partie de son électorat qui juge excessive sa démarche pour un cinquième mandat. Il y a des gens qui réfléchissent encore bien parmi les personnes âgées et parmi les jeunes générations issues de l’immigration ! Tout le monde ne se laisse pas acheter par de soi-disant cadeaux payés par les contribuables. Heureusement ! L’alliance qu’il vient de révéler au grand jour avec l’extrême droite devrait lui rapporter pas mal de sympathisants de ce courant assez bien implanté. Mais j’ose espérer que ce signal persuadera les véritables adeptes des valeurs républicaines de ne plus pactiser avec ce candidat disposé à caut
Bernard Friedrich (Meyer reçoit une délégation du Front National) Du contact amical aux affinités électives Résumer à une simple rencontre amicale entre deux anciens collègues de l'hémicycle la réception à la mairie de monsieur Mariani par le candidat déclaré Gilbert Meyer est une explication pour le moins un "peu courte" pour contrer le tollé suscité par l’événement ; une insulte aux Colmariens moins naïfs qu'il ne le pense. Il est de "notoriété" publique que notre édile ratisse toujours large sans trop s'encombrer de limites dans la pêche aux voix. La rencontre est tout sauf anodine ; sinon pourquoi la relater sur les réseaux sociaux, rubrique "gilbert meyer officiel" là où un simple café aurait fait l'affaire ? Chers amis du FN/RN vous savez désormais que vous n'aurez pas de liste à Colmar autre que celle de l'éternel tandem GM/YH !

Rencontre avec des représentants du RN... ou quand Meyer drague l'extrême droite

Image
... et ne s'en cache pas. Il sait ce qu'il fait, le goupil : son post sur Facebook avec la photo de cette réunion recueille plus de "J'aime" que de "Grrr". Fallait-il en parler ? C'est  encore  faire le jeu de GM qui n'en demandait pas tant. Néanmoins, certains commentaires révèlent au grand jour la réalité de ce personnage prêt à tout pour parvenir à ses fins. Et à ce titre méritent d'être portés à la connaissance de tous. [Tristan Denéchaud] Le rapport avec la Ville de Colmar ? S'il n'y en a aucun, c'est qu'il s'agit bien d'une visite de courtoisie, entre personnes qui s'apprécient et se comprennent... [Bastien André] Surtout avec la présence de la déléguée départementale du RN à la mairie ! [Tristan Denéchaud] Quand je vois les commentaires indignés... Comme dirait l'autre, "What did you expect ?". Ça fait 25 ans que M. Meyer est très clairement soutenu par le FN/RN, qui n'a jamais présenté de

Victorine Valentin

Bernard FRIEDRICH À toutes celles et ceux qui, comme moi, ont eu le plaisir, la chance et n'ayons pas peur des mots, l'honneur de croiser madame V. Valentin, je ne peux que conseiller la lecture des quelques post figurant sur FB rédigés à l'issue de la dernière réunion du CM de Colmar... et d'y réfléchir. Quelles que soient ses opinions, force est à chacun de reconnaître là une personne de conviction, de grandes connaissances de la vie colmarienne et plus largement de la vie politique qui nous manquera. Chacun pourra apprécier combien il est regrettable et dommage que notre "système démocratique local" n'ait jamais pu offrir à de tels talents d'exprimer concrètement leur savoir-faire au service de l'intérêt général.

Les cadeaux du maire aux anciens

Gilbert Meyer bichonne les Papys et Mamies qui, avec les communautés du quartier ouest (le deuxième centre-ville !) représentent le gros de son électorat. À l'occasion du repas de Noël qui leur est offert chaque année, ils ont eu droit, entre autres douceurs, à un paquet de gâteaux et oh ! surprise, sur de nombreux paquets la date de péremption a été grossièrement corrigée. Un ongle curieux a gratté la surface et fait apparaître la date du 13 janvier 2018. Une regrettable erreur d'étiquetage, plaide le boulanger-pâtissier. Il est quand même étonnant que des étiquettes périmées soient encore en circulation ! Et comme par hasard, il est arrivé la même chose avec des boîtes de chocolats envoyées à nos aînées à l'occasion de leur anniversaire. C'est vraiment pas de chance ! [Voir l'article de Nicolas Pinot dans L'ALSACE/DNA du 18/12/2019]
Orientations budgétaires : Gilbert Meyer mouché par Victorine Valentin (Conseil Municipal du 16/12/2019) (...) Je rappelle encore une fois qu’une bonne gestion ne passe par uniquement par la maîtrise de la calculette et qu’on peut faire dire ce qu’on veut aux chiffres. Ainsi, vous avez, comme en 2018, choisi de nous donner quelques chiffres sur la ville de Cannes pour souligner à quel point vous faisiez mieux. Exemples : P. 10 : c’est la ville de Cannes qui affiche les charges à caractère général les plus élevées ou encore, P. 11 : les charges de personnel de la Ville de Cannes sont deux fois supérieures à celles de Colmar. Je vais moi aussi citer quelques chiffres concernant La Ville de Cannes. • Le taux de la taxe foncière y est de 17.50 %, contre 19.83 % à Colmar . • La ville de Cannes c’est 2 200 emplois dont 139 à l’animation (on y a créé un service de 15 agents de prévention) ; 163 emplois dans le médico-social (infirmières, cadres de santé, médecins, puéricultrices,

Victorine VALENTIN

Image
Conseil municipal du 16/12/2019 : le mot de la fin Merci de m’accorder la parole, Monsieur le Maire, Chers Collègues, Je remplirai le contrat jusqu’aux prochaines élections municipales, dans la mesure de mes disponibilités. Or, je sais déjà que je serai absente lors du prochain conseil municipal, et c’est donc aujourd’hui ma dernière participation à un Conseil Municipal à Colmar. En tout premier lieu, je souhaite remercier et saluer tous mes équipiers de la liste « Un nouvel Elan pour Colmar ». Nous avons mené ensemble une très belle campagne en 2014. Malheureusement, le résultat n’a pas été à la hauteur de leur valeur, ni de notre engagement à tous, ni du fondement même de notre programme qui était la seule recherche de l’intérêt général. L’engagement politique ne devrait obéir qu’à un idéal de bien, de beau, de justice… et même d’absolu ! Malheureusement, la réalité est qu’il faut accepter des compromis, voire des compromissions pour accéder à l’autorité politique. A partir de là

Colmariennes, Colmariens, vous méritez un bon maire

Image

La retraite à 84 ans (pour les maires)

Image
Yannick Lefrançois

Les dérives des Marchés de Noël

Image
Deux associations strasbourgeoises viennent de lancer une pétition contre les dérives du Marché de Noël. « Nous, Strasbourgeois citadins et citoyens, n’en pouvons plus de ce Marché de Noël qui pendant cinq semaines nous dépossède de notre ville au prétexte d’une tradition qui remonte à la Renaissance. En quoi la tradition est-elle respectée quand, chaque année à coups de surenchère commerciale et sécuritaire, notre cité est transformée en bunker illuminé où nous, citadins et citoyens ne pouvons plus vivre, nous rencontrer et circuler normalement ? En quoi la tradition est-elle respectée quand l’usage de notre ville est confisqué par deux millions de touristes auxquels on promet magie et féerie ? (...) À trois mois des prochaines élections municipales, nous, Strasbourgeois citadins et citoyens, exaspérés par cette dépossession de notre ville qui s’accentue au fil des ans, interpellons les candidat(e)s à la mairie. Nous attendons qu’ils nous disent comment ils entenden

Vendredi 13 : divine surprise ou pschitt ?

Isabelle Kieffer Plutôt pschitt. Très bref reportage sur la 3 vers midi. G. Meyer, un peu grognon, un peu sur la défensive, présentant une équipe « renouvelée » (c’était donc nécessaire ?) et « compétente » (déjà ?). A éludé la question renouvelée de la journaliste bien polie sur la promesse non tenue de ne pas solliciter un 5ème mandat. A renvoyé Y. Hemedinger et ses atermoiements à un conflit intérieur shakespearien sinon cornélien « être ou ne pas être candidat ». FR3 a souligné qu’il y avait d’autres candidats, sans les nommer, regrettable. Donc dès que je rencontre un promeneur prêt à échanger quelques mots, hop je parle des élections à venir, des autres candidats en les nommant et j’énumère en douceur ce qui me chagrine depuis quelques années dans la politique menée par G. Meyer pour (?) Colmar et nous. Modeste mais tenace contribution au changement souhaité par tant de Colmariens. Il faut y croire, ne pas se résigner.
Image
« J’ai décidé de continuer avec une équipe renouvelée et compétente », a indiqué ce vendredi matin Gilbert Meyer, maire de Colmar, lors d'une conférence de presse. Il sera candidat aux municipales de mars 2020 "avec une équipe renouvelée et compétente". Suite de l'article ici : https://www.dna.fr/techniques/2019/12/13/gilbert-meyer-candidat-aux-municipales-de-colmar-en-mars-2020

Colmar, une ville vieillissante

Vincent Eisenmann Le choix fait par l’équipe municipale est d’exclure les familles de la ville, la politique du tout pour le tourisme et le matraquage constant des Colmariens sur le stationnement en sont les plus belles preuves ! Les Colmariens n’ont plus rien à faire en ville, place au tourisme ! ... Mais en agissant ainsi, vous vous coupez la possibilité de voir s’implanter toute une frange de commerces dits de proximité qui serviraient les besoins des Colmariens et qui créeraient du dynamisme économique. Colmar est une ville vieillissante, c’est évident, une ville musée, dans laquelle les jeunes couples ne sont manifestement pas, plus, les bienvenus, les jeunes n’ont plus accès à la propriété, dans une ville où Airbnb et le tourisme seront bientôt le premier fournisseur d’emploi ; la faiblesse de l’offre universitaire en est encore une preuve. Je ne dirais pas que GM n’est pas un bon gestionnaire, il n’est justement que gestionnaire et pas assez visionnaire à mon avis, je dirais q
Edouard Dabrowski Les interviews imaginaires de colmarinfo.com - (CI) : Bonjour monsieur le maire, merci d'avoir bien voulu nous recevoir. - (GM) : Je vous le dis, vous êtes une sacrée bande de garnements à colmarinfo. Mais nous sommes en démocratie, vous avez le droit de vous exprimer. - (CI) : Vous avez dû être soulagé du retour du fils prodigue, je parle d'Yves Hemedinger ? - (GM) : Dans ma grande bonté, je pardonne à ceux qui sont allés voir ailleurs du moment qu'ils reviennent faire allégeance. Le premier adjoint, je l'ai fait et je l'ai défait. Vous savez, il n'avait pas le tissu pour être maire et ça, les Colmariens l'ont bien compris. - (CI) : Beaucoup de commentateurs disent que vous comptez vous représenter, alors que vous avez promis en 2014 que ce serait votre dernier mandat. - (GM) : Oui, je sais, un certain général à la retraite qui se croit toujours à la guerre m'a pris pour cible. Mais qu'il fasse attention, moi aussi j'ai une lic

Gilbert Meyer bon gestionnaire ?

Image
Loïc Jaegert Permettez-moi de rire jaune. Le Figaro (pas un journal de gauche) a mesuré la vitalité économique de 113 villes métropolitaines de plus de 50.000 habitants, au moyen de nombreux indicateurs socio-économiques. Colmar est 83ème sur 113 villes. Dynamique démographique: 8,93 / 25 Entreprises et marché du travail: 15,41 / 25 Infrastructures et services: 11,93 / 25 Niveau de vie: 7,02 / 25 https://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/dessous-chiffres/2017/08/24/29006-20170824ARTFIG00003-le-classement-du-figaro-des-villes-les-plus-dynamiques-de-france.php?fbclid=IwAR1w-TfnVdwBfVlYdcsqUk146ii3nC1-7NF6kCyJYrVVEtLVf3Es8zOGrt4

Piqûre de rappel

Image
Pierre Straumann Gilbert Meyer se présentera-t-il ? Quel suspens ! Bon, autant le dire, je n'ai aucun doute à ce sujet, à moins qu'il fasse un infarc dans les prochains jours. Ce qui reste toujours possible… Il est peu probable qu'un autre ténor de la politique locale se présente car il lui faudrait abandonner un mandat qui lui va plutôt bien. Les prochaines législatives sont encore loin et beaucoup d'eau peut couler sous les ponts de la petite Venise d'ici là. Je pense aussi qu'il sera réélu, malgré l'âge canonique qu'il atteindra au cours de ce mandat et le nombre anormal de mandats occupés (...). Les Colmariens "historiques" ne votent plus aux municipales ("munizibal" en langage meyerien) depuis longtemps, laissant ce privilège aux habitants des quartiers ouest. Comme ils ont bénéficié des largesses de la mairie, ils vont continuer à l'élire. À moins que, dans un éclair de lucidité, qui pourrait savoir ? Quant à la navigation
Bernard FRIEDRICH Ridicule, honteuse et déplorable la mascarade des prochaines élections municipales à Colmar. Les mots me manquent pour fustiger le lamentable parjure d'un individu qui en 2014, pour glaner un maximum de suffrages mentait honteusement (mais consciemment) aux indécis en présentant sa réélection potentielle comme la juste et ultime récompense pour bons services rendus avant un retrait bien mérité de la vie politique locale ; pire encore la pirouette du kangourou qui « prétend privilégier - courageusement - l’intérêt général à l'intérêt particulier. » Lui qui, il y a peu, se plaignait de n'être ni retraité ni fonctionnaire... comprenez « donc chômeur » en cas d'éjection du clan de son mentor prétendu intouchable. Intouchable ? Probablement pas si le kangourou pusillanime en avait eu assez pour lui rafler les quelques voix indispensables à ce qu'il se plaît à nommer « plébiscite ». Certes le prix à payer était élevé. Mais qui sait ? Une autre équip
Image
[Humour] Quand ça veut pas, ça veut pas LREM poursuivie par la scoumoune jusque dans son logo ! La forme "cœur" très tendance en ce moment a été reprise pour suggérer les feuilles de tilleul, clin d’œil à Unterlinden (sous les tilleuls, en allemand). De plus, on est en plein dans l'écologie, Colmar ville verte, etc. Bravo. Sauf que la pointe de la plupart des cœurs est tournée vers le haut. Et alors ? direz-vous. Eh bien, à part les plaisantins qui y verront une paire de fesses, en héraldique (étude des blasons et des armoiries) le cœur inversé symbolise les testicules ! Exemple ici avec les armoiries de la famille Coglione (équivalent italien de "couille", un patronyme qui existe vraiment). Il sera difficile de ne pas y penser à chaque fois que nous aurons le logo LREM sous les yeux ! 8.12.19

La force des tyrans est faite de la soumission des sujets

Bernard RODENSTEIN C’était couru d’avance. Les intérêts particuliers triomphent de tout. Surtout des rodomontades. Notre ville est malheureusement tétanisée par un chef qui cheffe ! Il a été courtisé et craint par trop de monde qui lui a fait croire qu’il était le meilleur et le plus beau. Il ne peut plus redescendre du piédestal sur lequel il s’est hissé. Toute autre position que celle qu’il occupe ne peut que le rebuter. Et comme il a toutes les chances de gagner il réussit à soumettre tous les gagne-petit à son pouvoir sans partage. C’est non seulement peu glorieux mais encore parfaitement abject . Une preuve supplémentaire que les « politiques professionnels » se moquent de toute notion de service à rendre. Notre ville n’appartient qu’à celles et à ceux qui y vivent et qui la font vivre. Pas à ceux qui s’y comportent comme les gérants à vie. Sauf que quiconque n’est pas inféodé à GM et à son clan n’est rien, n’a droit à rien, si ce n’est aux coups de bâton. Le pire, pour une d
GASTON Ça y est, la nouvelle est tombée. Comme on s’y attendait, le second rentre au bercail, laissant derrière lui probablement toute une équipe. Une vague impression de déjà vu en 2019. C’est pour l’intérêt général qu’il veut œuvrer… ce ne serait pas plutôt pour son intérêt personnel à lui ? Eh oui, dur de se dire qu’on peut ressembler au commun des mortels et devoir pointer à Pôle Emploi ! Mais j’oubliais que personne n’a de leçon à lui donner. Nous savons d’ores et déjà que le Roi se représentera. Il n’honorera donc pas sa promesse de 2014. Mais il nous trouvera bien une excuse d’ici là pour justifier son geste. Pour ma part, je ne lui ai pas témoigné mon amour au long de ce mandat ! Il nous reste donc la candidate de Macron, qui ne nous connaît pas et qui suit les directives du gouvernement. Celui-là même qui veut tout réformer, quitte à broyer tout le monde ! Raus ! Il reste le Vert, qui ne fait rien, et pense que Greta Thunberg le fera élire. Je suis un écolo à mon échell

Municipales : Yves Hemedinger préfère jeter l'éponge

Image
On s'y attendait. Les premiers commentaires ne sont pas tendres envers le 1er adjoint et soulignent son manque de courage (restons polis). Lui, au contraire, affirme qu'il a le vrai courage qui consiste à œuvrer pour l'intérêt général et non pas pour son intérêt personnel ». Les plus à plaindre sont tous ceux qui lui ont fait confiance pour tourner la page Meyer. À présent, tout le monde attend l'annonce qui doit tomber le 13 décembre d'une éventuelle candidature de Meyer. Voir l'article des DNA ⇒ https://www.dna.fr/edition-colmar-guebwiller/2019/12/06/colmar-yves-hemedinger-ne-sera-pas-candidat-aux-municipales

Association Tiefenbach Environnement

Prise de parole de Pascal Lacombe lors de la marche pour le climat de Colmar du 30 novembre 2019 « Je souhaite rappeler à ceux qui ne nous connaissent pas encore, que nous luttons pour que cesse l’artificialisation continue des terres, et l’urbanisation galopante des périphéries urbaines. À Wintzenhein, le maire, Serge Nicole, et son conseil municipal, ont validé en juin dernier la modification d’un PLU qui va permettre d’y installer une Zone d’Activité Economique en prélevant environ 22ha de terres agricoles et viticoles. Et ce, malgré de très nombreux avis défavorables dont ceux d’organes consultatifs indépendants. Ce qui ne manque pas de révéler, une fois encore, combien la démocratie fonctionne mal dans notre pays. La démocratie environnementale en particulier est mise en échec en permanence. Sachez que seuls 2 ou 3% des enquêtes publiques qui portent des avis négatifs, en s’opposant à des projets destructeurs, sont suivis par les décideurs. Notre association a déposé

Pollution au lindane

Frédéric HILBERT Dans une ancienne gravière, à l’orée du village alsacien, 750 tonnes de lindane sont stockées depuis plus de 50 ans. Les fûts qui se situent à quelques centimètres de la nappe phréatique ont déjà commencé à la polluer. Il est ainsi interdit de pomper l’eau de la nappe dans une partie de l’ouest colmarien. La pollution se dirige vers l’Est et impacte les Colmariens. Les autorités ont décidé de recouvrir le site d’une couverture étanche. Si celle-ci permet de limiter la propagation de la pollution en évitant l’effet de ruissellement de l’eau de pluie, elle ne peut pas être une solution à long terme. Elle a été choisie pour des raisons financières, moins de 500 000€ contre 25 M€ pour l’enlèvement des fûts (25 M€, c’est le coût du parking de la Montagne verte). La précarité de la solution choisie a refait surface lorsque des gens du voyage ont installé leur campement sur le terrain contenant la source de pollution. Entre-temps, un autre site a été dépollué à Huningue. Wint

Le choix du « tout tourisme »

Victorine VALENTIN ☐ [Le Point colmarien, novembre 2019] Des terrains de sport transformés en parkings surtout utilisés par les touristes des airbnb, résidences et autres hôtels et qui ne veulent pas utiliser leurs parkings payants ;  une grande part du secteur Montagne Verte transformée en hôtel de luxe avec refus de tenir compte de hauteurs de construction raisonnables ; un futur « musée du chocolat » qui à l’heure où je dois remettre cette tribune n’est pas encore ouvert, mais qui figure déjà dans le Colmar City Pass ; l’économie essentiellement touristique de la Ville ne cesse de s’affirmer au détriment des Colmariens. Car l’impact de ce choix du « tout tourisme » est important sur les commerces et services dédiés aux habitants, les boutiques vacantes devenant trop souvent des temples de la consommation touristique, parfois en total décalage avec l’authenticité et les valeurs Alsaciennes (sardines, nougat, et j’en passe). Nous attendons encore les résultats de l’étude sur le sur

Municipales : Tristan Denéchaud rappelle la loi à Gilbert Meyer

Gilbert Meyer a l'habitude de mélanger allègrement information, communication et propagande. Suite à son autocongratulation à propos du parking de la Montagne verte, Tristan Denéchaud lui rappelle qu'en période préélectorale, la communication est encadrée afin d'éviter toute propagande électorale en faveur des élus sortants candidats. https://www.amf.asso.fr/documents-la-communication-en-periode-preelectorale/39421?fbclid=IwAR1uJxsLBCEmkLRMtG1VZGvo-f3Mv1tppkVB2buHIs1HyGoHLKVK0MNTwH0 À bon entendeur...