Articles

Affichage des articles du octobre, 2019

Voter UTILE - Voter pour la renaissance de Colmar

Un scrutin municipal doit impérativement s’affranchir de toute obédience ou connotation politique. Les notions de droite, centre, gauche, verts, ou toute autre couleur, n’ont pas droit de cité. Dans un scrutin national, les promesses tenues (ou non tenues…) sont inévitablement diluées tant géographiquement qu’au gré des soubresauts de l’actualité nationale ou internationale. Une élection au niveau local a un impact réel et quantifiable dans notre quotidien, sans l’interférence systématique de paramètres exogènes. Chaque décision, bonne ou moins bonne, se verra comme le nez au milieu de la figure. Chez nous, dans notre rue, notre quartier, au travers de nos services publics. Je ne vois pas en quoi une liste menée par un(e) candidat(e) adoubé(e) par tel ou tel parti politique serait plus à même de mener une ville dans le sens souhaité par et pour ses habitants. Ces dits partis financeront-ils ou collaboreront-ils à la mise en œuvre des promesses électorales ? Bien sûr que non. C

Strasbourg : l’appel au secours des habitants et piétons du centre-ville

Image
Un article paru dans les DNA aborde la problématique du centre-ville de Strasbourg. Comme en écho à ce qui est en train de se passer à Colmar. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, on pourrait presque remplacer le mot "Strasbourg" par le mot "Colmar". Sauf qu'à Strasbourg, la résistance semble s'organiser... Lire l'article ⇒  https://www.dna.fr/edition-de-strasbourg/2019/10/29/l-appel-au-secours-des-habitants-et-pietons-du-centre-ville

Tristan Denéchaud entre en campagne

Image
Après les critiques de ce qui ne tourne pas rond dans notre ville, indispensables pour poser un diagnostic et y remédier, voici donc venu le temps des propositions. Tristan Denéchaud s'est lancé le premier dans la course, après l'abandon de Benoît Nicolas. Samedi dernier, il a présenté à la presse les grandes orientations de son programme encore en cours d'élaboration avec l'aide de tous ceux qui souhaitent participer. Contact : tdenechaud@gmail.com Les autres candidats potentiels continuent d'aller sur le terrain, rien de tel pour imprégner le subconscient de futurs électeurs, au cas où ils décideraient de se présenter. Ou, pour l'un d'entre eux, de se représenter. Car rien n'est encore sûr. Quand on leur pose la question, ils bottent en touche, avec un bel ensemble. On en est réduit aux supputations. Il s'agit des trois LR, Meyer, Hemedinger et Straumann. D'après certains qui le disent ne pas être au mieux de sa forme, Meyer n'est plu
Bernard FRIEDRICH Changement de tactique ? Clap de fin ? Espoir d'un renouveau ? C'est un peu tout et n'importe quoi, ce début de campagne qui n'ose dire son nom ! Notre "bon maire", grand bâtisseur devant l'éternel, à l'image de ces grands pharaons soucieux d'inscrire leur nom dans le marbre pour l'éternité et gestionnaire reconnu, aurait-il au bout du compte la volonté de tirer le rideau sur un (trop) long règne, se conformant ainsi à son sage engagement de janvier 2014 ? Difficile à croire. Et pourtant, quel changement de méthode à quelques mois de l'échéance. Jusqu’alors, il nous avait habitué à multiplier ses largesses et investissements "ad hoc" en ultimes recours pour séduire (acheter) des électeurs. Le voici vantant ses réalisations passées, inaugurant à tour de bras, vantant ses bilans, nous saoulant jusqu'à l'ivresse d'euros engagés et de grands projets arrivant à maturité ; tout le contraire de promesses d&

"Clivant", le tourisme de masse à Colmar ?

Image
À part ceux qui en profitent largement et qui voudraient le pérenniser voire même l'amplifier, toutes les personnes un peu sensées s'en inquiètent et le dénoncent, y compris le Président de l'OT, ou encore un certain Yves Hemedinger. Tout le monde ou presque recherche et approuve un tourisme raisonné (ou régulé) respectant la qualité de vie des habitants, tout en assurant des rentrées d'argent et permettant de dynamiser la ville. « À l'heure actuelle, ce que nous voyons, et c'est une certitude, c'est qu'il y a déplacement massif du commerce colmarien vers l'extérieur. Qu'est-ce qu'il y a à l'heure actuelle ? C'est un commerce lié au tourisme et le commerce traditionnel disparaît du centre-ville, nous sommes en face d'un véritable problème et qui va aller en s’aggravant. » Dominique Grunenwald Les touristes ? « Je ne souhaite pas faire du centre-ville un parc d'attractions à ciel ouvert. » Et encore : « On ne pourra pas continu
Image
[Municipales] Colmar info ouvre (gratuitement) son espace aux politiques souhaitant proposer aux Colmariens une alternative crédible à la gouvernance actuelle. Ne vous privez pas, le blog est de plus en plus regardé (près de 70.000 consultations à ce jour) et la page Facebook est également très suivie, même si peu "likée" par peur du flicage et des représailles. Aujourd'hui, place à Tristan Denéchaud, jeune cadre territorial et conseiller municipal. Un bon connaisseur de la politique colmarienne décrit ainsi la situation : - Gilbert Meyer et Yves Hemedinger, c'est la continuité sans changement ; - Eric Straumann, c'est business as usual ; - Colmar pour tous avec Tristan Denéchaud, c'est la continuité dans le changement, ou le changement dans la continuité 😀 Tristan Denéchaud Nos concurrents, y compris les plus sérieux, aiment souvent passer le message que nous ne sommes "rien", suggérant au passage que nous ne sommes pas connus ou que nous n&
Bernard FRIEDRICH Rumeurs de "pré-campagne" Le retour du fils prodigue (pas prodige !) dans le giron paternel. Hier, il se croyait fort et compétent, prêt à endosser l'habit du maître, qui, des années durant, le lui avait fait miroiter. Il avait donc pris son envol à grand renfort de déclarations guerrières. Mais ne voici pas que la rumeur publique le dit de retour au foyer, la queue basse et la poche ventrale pleine d'amertune. Le père n'a évidemment nul besoin de lui ; mais, malgré la haute opinion qu'il a de sa notoriété, il ne peut se passer des voix du dauphin déchu pour assurer ses chances d'être élu. Au fond, pour les deux, il s'agit d'une vulgaire affaire de survie : le tenant du titre pour conserver la place, le repenti plus modestement pour gagner sa croûte (n'étant comme il dit ni fonctionnaire ni retraité et apparemment aussi sans plan B).
Image

Le Point colmarien : la gazette à la gloire de Gilbert Meyer

Image
Pour le recevoir gratuitement dans leur boîte aux lettres, tous les Colmariens connaissent "Le Point colmarien", la gazette municipale d'une trentaine de pages sur papier glacé, payée par le contribuable, dont le contenu consiste surtout à faire l'apologie de notre Grand Bâtisseur et Financier hors pair, alias Gilbert Meyer, allant jusqu'à donner le contenu de son agenda jour après jour, pour montrer combien il reste actif à près de 80 ans et qu'il mérite bien ses indemnités. Vous l'aurez compris, les sujets qui dérangent sont évacués. Ici, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ! La ville que le monde entier nous envie, gérée par un maire que personne ne nous envie, est présentée sous son plus beau jour. Ah ! si Colmar était comme celle dépeinte par Le Point colmarien... Il est cependant une page qui mérite que l'on s'y arrête, c'est la page 28. La seule page sans image. Sans couleur. Du texte en tout petits caractères. Comme s

L'indignation sélective d'Yves Hemedinger

Image
Avec une insistance qui finit par devenir suspecte, Yves Hemedinger cherche à se dédouaner des soupçons qui pèsent sur l'ensemble des acteurs politiques à l'approche des municipales, à propos du vrai faux sondage. Mais comme le souligne l'article des DNA de ce jour, il a l'indignation très sélective. En 2008, personne ne l'a entendu s'indigner des pressions exercées sur une partie de l'électorat (promesse de subventions municipales pour la construction de la seconde mosquée de Colmar et l'aménagement d'un terrain de football dans le quartier Europe).

Des arbres pour Colmar

Image
Colmar ville verte : réponse à un lecteur souhaitant donner un "élan vert" à notre ville Nous avons déjà publié votre message du 18/12/2018 sur les coulées vertes dans les villes, une constante de la vague écologique appelée à prendre de l'ampleur ces prochaines années. Il y a d'ailleurs fort à parier que tous les candidats aux municipales vont avoir à cœur de mettre cette orientation écolo dans leur programme, à défaut de la mettre en application, une fois au pouvoir. Ce sujet a été abordé le 5 juillet dernier par Tristan Denéchaud. Frédéric Hilbert, notre écolo patenté, également candidat, intervient régulièrement sur le même thème lors des séances du conseil municipal. Une démarche comme la vôtre, louable sur le fond, demande à être davantage détaillée. On ne peut pas se contenter d'un slogan, "Un arbre pour Colmar" ("Mille arbres" serait mieux) et ne pas préciser comment vous envisagez concrètement de répondre à ce besoin de plus en plus c
Image
On le voit partout, même à Venise (Osteria alla Bifora)

LE VÉLO-TAXI À COLMAR

La mairie contre, Tristan Denéchaud pour Bravo à Stéphane Jordan pour son initiative. Nous avions déjà vivement défendu l'initiative précédente de Charles Sobieraj, tuée dans l’œuf par la mairie, et avions l'espoir que près de 10 ans après, les mentalités auraient évolué dans la forteresse de la rue des Clefs. Malheureusement ce n'est toujours pas le cas. Tout ce qui n'existait pas dans les années 80 est à éliminer. Nous saluons cette nouvelle tentative, et espérons que cette fois, le soutien des Colmariens saura faire tomber le mur d'arrogance et d'inertie qui est dressé devant tous ceux qui veulent proposer un peu de nouveauté dans cette ville ! (Tristan Denéchaud) https://www.facebook.com/colmarbouge/posts/2715304738520410 La presse locale traite de ce sujet dans un article intitulé "Le vélo-taxi interdit de séjour à Colmar" (10/10/2019).

Faut-il interdire le petit train ?

Image
Gérard Renis, restaurateur rue des Marchands et groupie de Meyer n'a rien d'un dangereux gauchiste. Pourtant, lors d'une séance du conseil municipal, il s'en est pris au petit train en des propos peu amènes. Et ici même continuent d'arriver des messages pas vraiment tendres envers ce tortillard qui apparaît, quand c'est possible, partout où le tourisme de masse prospère. Hélas, il ne fait pas que des heureux. À part les enfants qui le trouvent amusant et le propriétaire pour qui c'est une affaire juteuse, les habitants du centre-ville, les piétons, les poussettes n'aiment pas du tout cet intrus qui se faufile  au détriment de toute sécurité dans des rues de plus en plus étroites, comme on le voit sur cette photo prise rue de la Poissonnerie, une rue très encombrée par les touristes processionnaires.

Faux sondage (suite)

Frédéric HILBERT L’histoire des faux sondages pour les élections colmariennes n’est pas anodine car ils peuvent influencer une partie de l’électorat. Tant que cette histoire était confidentielle, la presse n’a jusqu’à présent donné aucun chiffre, je n’ai pas réagi. Mais ce matin, dans les chuchotements, des « résultats » sont affichés. Je ne sais pas si ce sont ceux qui ont circulé, mais c’est un point marqué par ceux qui sont à l’origine de cette fake news. C’est un des principes des rumeurs, dites n’importe quoi, il en restera toujours quelque chose. Quitte à colporter des rumeurs, la presse locale aurait pu les colporter toutes, car il en est une qui bruisse en ce moment à Colmar et qui donne à la liste que je conduirai une place autrement intéressante...

Municipales colmariennes : le changement est à portée de main (et c'est un général qui le dit !)

Bernard Friedrich Vrais et/ou faux sondages La machine à voix s'emballe et il paraît de plus en plus difficile d'en tirer des conclusions. Ainsi le dernier que je viens de découvrir sur FB est assez révélateur de l'état d'esprit ambiant : - Monsieur Meyer peut certes s'enorgueillir d'une "notoriété" à 95%. Après 20 années de règne, l'homme est connu, encore heureux. Mais les quelque 25% d'intentions de vote révélées par le sondage [il s'agit bien évidemment d'un faux sondage mais il reflète bien ce que l'on entend à longueur de journée] prouvent que sa seule personne séduit à peine un quart des électeurs potentiels qui comptent quelques irréductibles et celles et ceux pour qui il est avant tout Gilbert, celui qui arrose... - Incontestablement, 75% des sondés veulent le changement dont plus de 10% de son propre camp. En conclusion, celui qui a méchamment jeté son prédécesseur pour question "d'âge avancé" (âge que l

Colmar : sondage bidon

Image
Dessin de Yannick LEFRANÇOIS - L'ALSACE/DNA Billet d'humeur de Jean-Philippe PIERRE : https://www.francebleu.fr/emissions/le-billet-d-humeur-de-jean-philippe-pierre/alsace/le-billet-d-humeur-de-jean-philippe-pierre-732

Taxe de Noël : les commerçants sommés de cracher au bassinet

Noël approche... La "taxe magique" en direction des commerçants refait surface. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle n'est pas la bienvenue ! Chantage et intimidation sont une constante chez Gilbert Meyer ; là il ne déroge pas à la règle, associant le paiement de cette taxe au maintien des marchés de Noël, « pour pouvoir assurer le maintien chaque année des Marchés de Noël... » écrit-il et pointant du doigt les récalcitrants, ceux qui non seulement ne profitent pas du marché de Noël mais voient leur chiffre d'affaires s'écrouler parce que leur clientèle habituelle ne peut plus pénétrer en ville : « nous insistons sur la participation de tous les professionnels car le fait qu'une minorité d'entre eux ne contribue pas, crée un problème d'équité entre l'ensemble des professionnels et pose un problème qui n'est pas acceptable. » Malheureusement pour Gilbert Meyer, de plus en plus de commerçants osent le braver, à 160 jours de
Future nouvelle prison rue d'Agen à Colmar (suite) Simple question de méthode, cher "Maître" ! ☐ L'implantation de la future "structure pénitentiaire d'accompagnement (SAS) à la sortie des détenus" rue d'Agen inquiète les habitants du quartier ? Et alors ? dixit le maire, je vais lors, d'une réunion ou par une de mes "lettre du maire", leur expliquer la pertinence de ce choix. Il suffira de leur faire comprendre que l'établissement SAS n'a plus rien à voir avec une prison (sans pour autant tomber dans le piège du "centre aéré")... et que le choix de Colmar pour l'accueillir est une excellente chose pour la Ville,ce qui est indiscutable. Cela étant, comment faire pour que le courrier du maire ne devienne pas "la lettre aux sans dents de la rue d'Agen" ? Exercice délicat dès lors que l'on considère que l'argumentation avancée n'a pas été "servie" aux riverains des Erlen pour just
Image
Jaloux du succès grandissant de son rival Tristan Denéchaud, Gilbert Meyer alias Chwouldi n'a pas hésité à réactualiser sa page Chilbert Meyer officiel. À partager sans modération.

Airbnb : à Ribeauvillé, le maire Jean-Louis Christ tape du poing sur la table

Image
Déjà le 13 mai 2018 Colmarinfo écrivait : « La municipalité colmarienne ferait bien de s'inspirer de la politique moins orientée « tourisme de masse », initiée par le premier magistrat de Ribeauvillé, Jean-Louis Christ, qui ambitionne une ville « riche de ses habitants plutôt que de touristes ». Que dit-il ? « L'explosion des gîtes constitue une véritable menace pour le bien vivre et le lien social dans nos collectivités. » Et d'appeler promoteurs immobiliers, banques et propriétaires à prendre leur responsabilité. Mais faire appel à la raison n'a pas suffi à calmer les spéculateurs sans foi ni loi qui ont dû bien se bidonner. Comme J-L Christ n'est pas du genre à abandonner sa ville aux mains de prédateurs à la voracité sans limite, il a décidé de durcir le ton et d'appliquer désormais des mesures coercitives telles que l'autorisation de changement d’usage pour les logements d’habitation, obligatoire si le meublé de tourisme change de propriétaire. Une nouv
BRÈVES ☐ Gilbert Meyer avait annoncé que ce mandat serait le dernier. « J’ai dit cela, il y a six ans », répond à 20 MINUTES l’intéressé, qui n’exclut donc pas se représenter en 2020. Pour lui, il y aurait prescription ! Sommes-nous bêtes de ne pas y avoir pensé ! ☐ En attendant, il met en avant une « enquête d’opinion » publiée en décembre 2018 qui le créditerait « de 95 % d’opinion favorable ». Sauf que là il ment. Ce que l'enquête d'opinion mesurait, c'était la "notoriété" des candidats potentiels aux municipales. On peut d'ailleurs s'étonner qu'il y ait encore 5% des sondés pour qui Meyer Gilbert, à la tête de la Ville depuis un quart de siècle, soit encore un parfait inconnu. ☐ [À propos du dernier faux sondage] Faux sondage ? Qui est responsable ? Je l'ignore ; mais cela ressemble assez à cette histoire de quenelle malodorante de la dernière campagne... dont l'auteur était probablement du camp de celui qui a poussé des cris d'orf
[Récréation] - Il est partout ce Gilbert Meyer. - C’est qui ? - Un vigneron de Voegtlinshoffen 😂 - Oui décidément partout 🤣 ☐ C'est grâce à l'article de 20 MINUTES sur les poules de Gilbert Meyer, qu'il est devenu maire dès le 1er tour en 2014, j'en suis convaincu. ☐ En tout cas, grâce à son excellent 95% d’opinions favorables, Chwouldi se place derrière Ceaucescu mais relègue quand même Poutine à la 3ème place. ☐ Il faut aimer la vie pour planter des arbres. Il en est qui n’aiment que le pognon. Ils plantent donc des horodateurs.

Future nouvelle prison rue d'Agen à Colmar

Image
TRISTAN DENÉCHAUD TRANSPARENCE et DEVOIR DE VÉRITÉ obligent, nouveau sujet aujourd’hui : la future nouvelle prison rue d’Agen à Colmar. Tout d’abord, soyons précis. Il y a prison et prison, et dans notre cas, nous parlons d’une structure d’accompagnement vers la sortie (SAS) de détenus, un établissement d'un genre nouveau qui s'adresse à des détenus en fin de peine, ou condamnés à moins d'un an de prison. Elle est destinée, et c’est parfaitement louable, à les aider à préparer leur sortie, à les faire bénéficier d’une formation professionnelle et à leur proposer des projets de réinsertion. Cette future structure de 120 places – dont dix destinées à la détention lors de tenue de procès d'assises - n'a plus rien à voir avec le projet initial d'une nouvelle maison d'arrêt de 550 places, évoqué en 2017, avec un emplacement dans les quartiers Sud. Sachant par ailleurs que l'actuelle maison d'arrêt de Colmar, rue des Augustins, en plein centre-ville, fer

Faux sondage à Colmar

Image
Dessin de Phil - DNA 20 MINUTES Municipales 2020 à Colmar : Un faux sondage sème la zizanie avant les élections Selon nos informations, la commission des sondages a été avisée de ce faux ce mercredi Nils Wilcke Publié le 02/10/19 à 17h29 — Mis à jour le 02/10/19 à 17h52 À Colmar, dans le Haut-Rhin, un faux sondage sur les candidats potentiels ou déclarés a fuité dans la presse. Ce faux contrefait la charte graphique de l’institut de sondages OpinionWay, qui dénonce auprès de « 20 Minutes » une atteinte à sa réputation. Le document, dont l’origine reste à déterminer, jette une lumière crue sur l’ambiance tendue à Colmar pour ces municipales entre le maire sortant et son adjoint mais aussi entre LREM et le Modem. L’affaire à fait l’effet d’une petite bombe dans le milieu politique de la ville de Colmar, dans le Haut-Rhin. A six mois des élections municipales, un faux sondage sur les candidats potentiels ou déclarés a fuité dans la presse, comme le relate le quotidien régional