À QUOI VA RESSEMBLER LE CENTRE HISTORIQUE DE COLMAR, DANS QUELQUES ANNÉES ?

Edouard Dabrowski

« Notre maire a beaucoup fait pour l'embellissement de la ville » entend-on dire régulièrement. Qu'en penserait Bartholdi, s'il revenait à Colmar, de tout ce bric-à-brac suspendu, en guise de décor sur des façades séculaires ?

Que la ville croule sous les kitscheries à Noël et à Pâques passe encore, mais qu'elle laisse certaines personnes dénaturer ainsi le patrimoine commun de manière pérenne, il y a là de quoi s'interroger. Et si tous les commerçants décidaient d'en faire autant ? Il serait difficile d'interdire aux uns ce qui est permis à d'autres. Que font les Bâtiments de France ? Pourquoi un tel laxisme est-il toléré dans le secteur protégé de la vieille ville ?

Non loin de là, la Maison du Marin, dont les volets d'une des fenêtres sont décorés d'un bachi (couvre-chef de marin surmonté d'un pompon rouge) que l'on ne voit que lorsque les volets sont fermés, fait l'objet de poursuites, de la part de Gilbert Meyer, pour non-respect de la réglementation de l'urbanisme.