7.6.19

Quand un commerçant ose se plaindre


Si de nombreux commerçants colmariens n'osent pas parler, c'est pour éviter les représailles, mais également pour ne pas subir ça. Depuis l'histoire du conservatoire, GM porte sur la place publique des courriers qui normalement devraient rester privés, désignant ainsi du doigt les vilains qui ont le culot de ne pas trouver merveilleux tout ce qu'il fait.
Puisque tout est aussi parfait qu'il le laisse entendre, on se demande pourquoi de plus en plus de Colmariens boudent le centre-ville et vont faire leurs emplettes à Houssen, Breisach, Sélestat, Mulhouse, Fribourg, Strasbourg...
D'ailleurs, Francis Martin de la librairie Hartmann mise en liquidation judiciaire en février dernier ne disait pas autre chose que Fabrice Schnell de "Lire et Chiner".
Notre cher maire apparaît de plus en plus déconnecté des réalités. Nous lui conseillons de relire d'urgence les commentaires de Colmariens sur le stationnement en centre-ville.