14 mars 2019

Isabelle Kieffer

Colmar ville musée ? Ou ville morte ?



Quelle tristesse ! Une vraie librairie qui ferme après presqu’un siècle de présence...

Bien sûr il y a la forte concurrence des sites de vente en ligne mais pas que : ce qui était un avantage pour un commerce – être situé en plein centre – est devenu un handicap sévère à Colmar.

Depuis la mise en place de la politique municipale en matière de stationnement, marchés de Noël, tourisme de masse et autres mesures coercitives, dissuasives, c’en est fini pour les Colmariens n’habitant pas l’hyper-centre de flâner en ville nez au vent, au hasard des jolies rues sans être bousculés, d’entrer dans un magasin, d’y farfouiller, d’acheter tranquillement, de s’arrêter prendre un café en terrasse, de remplir un panier au marché couvert et de repartir tout aussi tranquillement en ayant passé un moment agréable.

Les travaux de la Montagne verte ont encore aggravé les choses et pour un bon moment.

Trouver une place, payer, se dépêcher pour ne pas dépasser l’heure-limite : où est le plaisir ? On a l’œil rivé sur la montre. Tout le monde ne peut pas venir au centre-ville à pied, à vélo, à trottinette, il ne faut pas se moquer des gens avec cet argument.

Les parkings souterrains sont hors de prix : 3,40€ pour 1h15 sous le Monoprix !

À quand des tarifs vraiment attractifs pour tous les Colmariens sans distinction ?

Il se passe maintenant une drôle de chose : le déplacement des commerces, des cabinets médicaux, des services vers la route de Rouffach où par exemple s’est ouvert un salon de thé-pâtisserie et de nombreuses boutiques, vers l’avenue d’Alsace où un mini centre commercial ne désemplit pas, banques, coiffeur, boulangerie-pâtisserie, fleuriste, pharmacie, médecins... un jour peut-être une librairie ? L’environnement est sans intérêt, le long de gros axes de circulation bruyants, mais on se gare facilement, gratuitement pour le temps qu’on veut, tant pis si l'on renonce à profiter de la belle ville de Colmar. C’est quand moins déprimant, moins déshumanisé, plus proche que la zone de Houssen.

Colmar ville musée ? Ou ville morte ?

Quelle tristesse.