4.9.19

Histoires d'argent

Ça y est les campagnes pour les municipales vont se lancer ! Les guerres d’ego vont commencer. Ce qui me dérange depuis plusieurs semaines, ce sont ces potentielles alliances, copinages. Mais quels projets ? Ils seront dévoilés en temps et en heure, mais pas de grandes lignes directrices ou de valeurs mises en avant. Nous, simples citoyens colmariens, sommes au milieu de ces guerres de personnalités et non pas d’une guerre de projets. Au final, nous devrons voter pour quelqu’un plutôt qu’un projet ? Je nous pense tous intelligents et capables de choisir un projet plutôt qu’une personne. Mais on nous écrase sous ces personnalités qui cherchent à se mettre en avant. De même, je suis heureux que nos impôts locaux restent fixes mais bientôt il n’y aura plus lieu de s’extasier et de jouer sur ce credo car ces mêmes impôts vont disparaître.
Heureusement, nous compensons en payant des PV et des stationnements hors de prix au centre-ville. De même pour les macarons et sans garantie de place. Mais en terme d’argent, je me questionne sur beaucoup de choses. D’ailleurs, deux nouveaux parkings payants vont voir le jour au centre-ville ! L’EHPAD, rue Bartholdi, réclamait de la place pour les visiteurs. Et bien, ils paieront pour visiter leurs aînés ! Et ces mêmes parkings seront pris d’assaut par les touristes ! Toujours plus de voitures en ville, drôle de notion de l’écologie. On vend notre santé et notre bien-être pour renflouer les caisses ! Le tour de France a coûté environ 300 000 € à la Ville, donc de ma poche et de la vôtre. Pour quelles retombées économiques ? De même, Vialis qui finance 40 000 € cette arrivée mais n’a pas le droit d’afficher son logo. Et pourquoi investir autant et ensuite demander des bénévoles (que l’on a remercié en sandwich et en T-shirt) ? Et pourquoi n’ont-ils pas eu le privilège d’avoir été invités à la soirée partenaires avant le tour de France ou même par la suite au pot après l’arrivée avec les officiels, les sponsors ? Après tout, ils font aussi partie du staff. Ils sont comme Vialis : « aidez-nous, mais que l’on ne vous voit pas. » Ensuite, 10 000 € donnés pour Notre-Dame ? Toujours de ma poche et de la vôtre. Pourquoi faire, nous avons déjà donné 100 000 €, nous, Haut-Rhinois, par le vote de Mme Klinkert ? Et là, une annulation de concert, pour des problèmes d’ego et autres raisons obscures, qui nous coûtent encore 5 000 € et vont rapporter de l’argent à une autre commune (bien chanceuse d’ailleurs !). Puis, je vois souvent le maire ET son premier adjoint accompagnés de photographes. Un photographe accompagnant le maire ne me choque pas. Mais pour le premier adjoint, je suis plus dubitatif. Les comptes de campagne ont débuté le 1er septembre mais n’étant pas encore déclaré candidat, je me demande qui paie ce photographe ? Nous ? Peut-être pourra-t-il lui même nous éclairer ? Je finirai par les soirées partenaires. Certes, elles existent, elles remercient les personnes ayant permis la réalisation d’un événement. Elles sont, la plupart du temps privées. Pourquoi faire saliver le simple citoyen qui n’a pas été invité car pas partenaire (alors qu’il a aidé à financer via l’argent public !) et lui montrer que l’on boit et mange à volonté ? Je trouve cette attitude déplacée. Des photos certes, mais plusieurs vidéos pour montrer l’oisiveté, je me questionne. Parfois, l'on dirait une télé réalité du type « la famille Kardashian » où l’on nous expose des problèmes de riches ! Les adjoints se montrent en train de se gaver et en sont fiers ! Peut-être devraient-ils créer leur propre TV réalité ! Et ensuite l’on nous demande de nous serrer la ceinture et de payer ! L’on critique le gouvernement Macron et son train de vie luxueux. Mais au niveau local, ce n’est pas beaucoup mieux.
[xxx 4/9/2019 11:26]