Articles

Affichage des articles du avril, 2019
Brèves de Colmar ⬦ Conservatoire : le dernier service public municipal à avoir résisté à l’autocratie du maire, un exemple de la façon dont on pourrait faire bouger la Ville et les Colmariens. Le feuilleton est loin d'être terminé et sera vraisemblablement un des thèmes de la future campagne des municipales. Le conservatoire de Colmar a sa page dans Colmar info. ⬦ "Colmar Etnous" : nous connaissons désormais le nom des gugusses qui s'abritent derrière la page dont l'objectif est double : 1/ Contrer Colmar info ; 2/ Faire la promotion, discrète au début mais de plus en plus visible, du dauphin/kangourou. ⬦ Samedi dernier, lors de l'inauguration des navettes, le préfet a rappelé au maire que c'est Colmar Agglomération qui a supporté le financement des navettes et qu'il serait normal et équitable d'étendre le service à d'autres communes de l'agglo.
Image
Conservatoire NOTE D’INFORMATION à l’intention des élèves, des parents et des enseignants du Conservatoire Bienvenue à l’école associative à rayonnement municipal du village de Colmar... Voilà l’accueil que recevrons les visiteurs dans pas plus de 3 ans, après que la ville aura étranglé le Conservatoire, les professeurs en seront partis ou en arrêt longue maladie, l’état aura déclassé l’établissement car ne répondant plus aux critères d’offre de formation culturelle de qualité et d’action de ville d’un CRD. Nous accusons la ville de désinformation et de manipulation au travers de la note publiée sur la page Facebook de Mme Striebig et bientôt envoyée à tous les parents, élèves et professeurs à la fin du mois d’avril. En voici les éléments factuels : - depuis au moins 2015 nous savons pour en avoir échangé avec les professeurs et le secrétariat que le manque de moyens, notamment concernant les transports et les locaux crée une tension permanente et de la souffrance au tra
Image
Conservatoire de Colmar : suite du feuilleton Dès lors que la polémique née de la rétrogradation et mise au placard de la Directrice du Conservatoire a été rendue publique, que les élus de l'opposition ont remis le sujet sur le tapis lors de la séance du conseil municipal du 25 mars dernier et que l'affaire continue à faire des vagues, Gilbert Meyer a décidé de passer à l'offensive. Il s'en serait bien passé, préférant l'omerta sur le sujet, avant d'être obligé de rendre des comptes. Dans sa note d'information, il donne sa version des faits, en occultant les éléments dérangeants dont le moindre n'est pas la création en catimini d'un poste de directrice-adjointe, donc sans publicité, ce qui est illégal. Et expliquerait sa discrétion de violette jusqu'à ce jour ?
Tristan Denéchaud « Colmar veut bouger » Le printemps renoue avec le tourisme de masse. À Colmar, la place du tourisme et la fréquentation en constante augmentation sont des sujets clivants comme dans beaucoup de villes très visitées. On voit les proportions extrêmes que cela peut prendre à Venise, Barcelone ou même dans certains quartiers de Paris. Dans notre ville, ceux à qui profite le tourisme pensent qu’il faut continuer dans la voie actuelle, donc le promouvoir pour faire de Colmar une destination courue et incontournable. Beaucoup d’habitants, eux ne voient au contraire cette popularité croissante de leur ville que comme une nuisance et voudraient revenir au moins 30 ans en arrière, dans un Colmar aussi nostalgique qu’illusoire. Les deux approches nous mènent dans une impasse. Le tourisme est un atout de croissance et de développement. Beaucoup de villes aimeraient avoir à gérer les mêmes difficultés que nous. Mais, cette manne touristique, il faut pouvoir la canaliser et la me
Image
Phil Dna rubrique psycho du jeudi : "Comment sait-on qu'on aime" Voilà, c'est fini... après 206 semaines de collaboration, donc 206 dessins, le partenariat DNA/Psychologie magazine s'arrête et c'est là que tu te rends compte que le dessinateur de presse aimerait bénéficier de la précarité des intermittents...
Image
Conservatoire de Colmar Oui, ces 4 dernières années, le Conservatoire a été redynamisé Oui, il a été numérisé Oui, notre Conservatoire a considérablement animé la ville Oui, il a respecté des contraintes budgétaires accentuées et déniché des subventions Oui, des professeurs y venaient travailler avec bonheur Et oui, sa directrice en a été déclassée Oui, sur une médiation ponctuelle échouée Oui, bien des usagers n'en n'ont pas été informés Non, on ne peut pas considérer qu'un déclassement soit une aide Non, on ne peut pas considérer qu'une médiation échouée soit utilisée pour justifier une mise à l'écart Non, un déclassement n'est pas une réponse à une gestion jugée "agressive" Non, un déclassement n'amènera pas la sérénité Oui, bien des usagers se questionnent sur l'avenir de cette institution renommée Oui, bien des usagers se questionnent sur qui va réellement profiter de cette suite de décisions Et oui, répondre à un dysfoncti
Image
Lu dans la feuille de chou municipale, "le point colmarien", l'édito du maire : « Du 4 au 22 avril 2019, Colmar fête le printemps : Cette fête illustre une volonté politique : elle consiste à développer, pour les Colmariens avant tout, des manifestations qui marquent les quatre saisons. » Pour les Colmariens avant tout ? Si « les Colmariens avant tout » se réduisent aux restaurateurs et aux marchands de souvenirs, oui. Mais, pas fous, les Colmariens préfèrent éviter les bains de foule. Ces derniers temps, « les Colmariens avant tout » avaient pour beaucoup d'entre eux les yeux bridés.
CORDAY À Colmar, nous avons la chance d’avoir deux centres-ville ! Deux centres, soigneusement séparés l'un de l'autre, divisant ainsi plus les habitants. Il ne nous manque plus qu’un mur pour séparer l’Est de l’Ouest, les rails jouent ce rôle. À l’Ouest on dit que ceux de l’Est sont riches et à l’Est l’on se sent abandonné et l’ont dit que « tout est fait pour l’Ouest ». Le travail de division fait son œuvre. Chacun se regarde du coin de l’œil et se dit que l’autre est son ennemi parce que plus avantagé, plus riche, plus ceci ou plus cela. « Ce n’est pas propre à Colmar » me direz-vous et vous aurez amplement raison. D’autres villes, départements ou régions ont les mêmes problèmes. Pour l’heure, c’est notre ville qui m’intéresse. Pourquoi tant de clivages ? C’est pour mieux régner mon enfant ! À l’heure où le quartier Ouest devient « l’Éco Quartier », centre névralgique du second « cœur de la Ville », l’on cantonne les gens de ce côté là. N’allez pas à l’Est, on ne veut
Image
Publication de Benoît NICOLAS NORMA - QUARTIER EUROPE 3.000.000,00 € (trois millions d'euros !) de dépenses publiques. Pour quel résultat ? La ville a acheté le parking qui était une propriété privée et a financé intégralement les travaux d'aménagement du parking. Aucune création de places supplémentaires. Juste des dépenses publiques pour faire un plus joli parking. Le marché du mercredi est interdit de s'y rétablir, coincé entre les deux voies de l'avenue de l'Europe. Incompréhensible. Aucune création d'emploi, le Norma a juste quitté la route de Sélestat pour s'installer quartier Europe. Un nouveau recul de l'offre commerciale accessible pour les quartiers Ladhof /Saint-Léon de plus en plus délaissés. La galerie commerciale Europe n'est plus intégrée à la surface commerciale du nouveau Norma. Une hérésie ! Les cellules commerciales sont quasiment à l'abandon et un mur coupe maintenant les commerces du supermarché. Pourtant chacun sait qu
Bernard Friedrich Fin de l'insoutenable suspense... et j'espère fin de partie ! « Nous vous avons fait, monsieur le maire, nous allons donc vous défaire. » Par votre décision de réduire à néant « celui que vous avez fait », vous laissez apparaître au grand jour votre insatiable orgueil, votre manque d'éthique et de courage. En vous portant une fois encore candidat à votre succession, vous reconnaissez que vous avez berné jusqu'à vos plus fidèles électeurs avec votre engagement à ne pas vous représenter en 2020. En avouant publiquement que votre homme de main, celui à qui vous aviez fait miroiter votre succession, n'était que le produit de votre action et vous devait tout, vous avouez que ce trop fidèle serviteur n'était qu'un faire-valoir, l'exécuteur servile de vos pires vilenies, un homme sans compétences ni caractère qui n'aurait jamais gagné un quelconque mandat sans votre intervention (magouilles?). Nous devrions vous être reconnaissant de no
Image
De l'art de se foutre du monde En prévision des prochaines municipales, Chwouldi a réservé son site, page vide, mais déjà accessible. Merci d'avoir levé le doute sur ses intentions : gilbertmeyer2020.fr Celui qui, en 2014, écrivait sur ses tracts « Ce sera MON DERNIER MANDAT si vous m'accordez VOTRE CONFIANCE. » ne mérite plus notre confiance.
 Bernard Rodenstein  Gilbert Meilleur, autre manière d’écrire Meyer, ne peut concevoir d’autre maire que lui ! Notre ville il ne la gère pas. Il l’a accaparée pour en faire sa chose. C’est une relation maladive qu’il a établie et nous l’avons laissé faire. Il s’identifie à Colmar et COLMAR lui appartient. C’est un processus entièrement anti démocratique. COLMAR n’a pas attendu GM pour exister. Le fauteuil de maire lui a été cédé temporairement sur un coup d’état assez peu ragoûtant du clan RPR de l’époque contre Edmond Gerrer et les centristes. Jamais je n’oublierai cette trahison. La façon dont GM parle des finances de la ville est symptomatique du personnage qui n’a aucun recul par rapport à son mandat. C’est son argent, à l’entendre. C’est lui qui décide ce qu’il en fait ! C’est lui qui accorde ses faveurs à qui il veut. Il est certain que tout cela finira mal. Le jour où il devra quitter la mairie arrivera ! Il en partira sans comprendre le pourquoi. Il n’aura plus grand monde
Conservatoire de Colmar Excellent article de Valérie Freund ce dimanche 14 avril, sur l’incendie allumé par la Ville au Conservatoire de Colmar. Pour décrire une situation complexe, la journaliste a su en rester aux faits, et aux paroles recueillies directement auprès des intéressés, alors que le risque était grand de laisser passer un « M. ou Mme Untel a dit... », ou « a fait... » invérifiable, mais cela ne gênerait pourtant pas certains élus pour prendre des décisions ! Le premier dysfonctionnement mentionné dans l’article est l’absence d’audit. Donc? si l’on comprend bien, la ville est partie sur une médiation sans savoir ce qu’il y avait à remédier. Visiblement ils sont partis dans la mauvaise direction puisque 40% des professeurs (22 sur 55) se sont fendus d’un courrier pour protester contre la façon dont celle-ci a été menée ! Deuxième élément : la médecine du travail signale qu’une vingtaine de personnes est venue la voir. Quand on sait qu’en 2018 de nombreux
DNA du 15 avril 2019 Gilets jaunes : un flop à la statue Les gilets jaunes appelant à « reprendre les ronds-points » ce week-end un peu partout en France. Ceux de Colmar avaient prévu de se rassembler sur celui de la statue de la Liberté pour « un barbecue, du partage, de la musique, des jeux et de la bonne humeur ». Ça a tourné court sur le giratoire : ils n’étaient qu’une dizaine samedi, et sont restés moins d’une heure sur place avant de se résoudre à quitter les lieux. Ils ont peu goûté l’épandage de fumier par le service des espaces verts de la Ville, vendredi soit la veille de leur rassemblement annoncé, ne croyant guère à une coïncidence (notre édition de samedi). Ce qui ne les a pas empêchés de fouler ce qu’il reste de pelouse. En s’étonnant du fait que le fumier n’ait pas été répandu partout là où l’herbe manque, si vraiment cela visait à la faire repousser. Ils ont ironisé sur le fait que « ça fait pousser les pissenlits, donc du jaune, c’est bon signe… » S’ils estimaient que
Image
Bernard Friedrich De l'inédit au théâtre municipal de la rue des Clefs Photomontage : Edouard Dabrowski Depuis quelques semaines, les Colmariens assistent par presse interposée à un navrant spectacle de duettistes (personne qui fait un numéro « comique » avec un autre !) entre un lion vieillissant et un kangourou ravalé au rang de « dindon de la farce » sur le thème : « à qui ce costume sied-il le mieux ? ». Pièce écrite par le fameux GM... en français uniquement ! Des années durant, le kangourou a retenu ses bonds au service du roi du troupeau de moutons local, exécutant sans états d'âme les plus basses vilenies pour écarter du domaine toute opposition ou tentative de putsch, dans l'espoir de voir un jour se concrétiser la promesse tacite d'hériter du trône. Le temps passant sans le moindre signe de passage de relais, il passe maladroitement à l'attaque. La riposte est immédiate et mortelle : « traité d'incompétent et d'homme sans envergure », le kangou
JE SUIS COLMARIENNE Je suis Colmarienne, je fais partie des « vieilles » comme on dirait aujourd’hui. Mais je ne fais pas partie de celles qui se laissent caresser la joue, mettre la main sur l’épaule et qu’on qualifierait de groupie. J’ai connu 3 mairies différentes, Mr Rey, Mr Gerrer et Mr Meyer. J’ai connu notre bonne vieille ville au temps où il faisait bon vivre, où l’on se côtoyait dans les parcs, les rues, où l’on allait acheter des bonbons, jouer avec les copains dans la rue. Une autre époque me direz-vous. Je me décide à prendre la parole par écrit, parce que je n’ai pas d’autres moyens. Je ne veux pas être pointée du doigt par mes amis, ma famille, mes collègues parce que j’ai osé m’élever. Je ne souhaite pas de représailles contre ma famille, mon mari, mes enfants et petits-enfants vivant et travaillant à Colmar. J’ai peur, et ce n’est pas normal. Je ne reconnais plus ma ville, notre ville. J’ai l’impression que l’ère de l’autocratie est de retour. Où est la liberté d’expre
Image
Bernard Friedrich Du mou dans la courroie de transmission ? Photomontage : Phil Quelle bonne nouvelle pour Colmar ! Tout royaume divisé contre lui-même court à sa ruine et toute ville ou maison divisée contre elle-même ne peut subsister. Inquiétant, de voir le grand homme qui a toujours adoré les références bibliques (le Chemin de croix...) se tirer une balle dans le pied en dénigrant publiquement celui à qui il avait promis sa succession rue des Clefs ! Dieu sait quelle mouche l'a piqué de renier ainsi sa promesse de 2014 (le dernier mandat) et celle faite depuis toujours à son adjoint de lui céder la place, dévoilant ainsi à ses fidèles inconditionnels son orgueil et sa duplicité. Mais le voilà coincé : il ne peut cette fois jouer sa tactique préférée d' « élimination » du rival affiché, au risque de perdre définitivement toute crédibilité auprès de ceux qui lui reconnaissaient droiture et éthique ; il devra donc « partager » les voix qui lui étaient traditionnellement gara
Image
Le circuit de la nouvelle navette électrique : on prend les Colmariens pour des c... Une balade gratuite pour les touristes !
Bernard RODENSTEIN Municipales 2020 : scénario 4 (en attendant le scénario 5...) La campagne des municipales est lancée à Colmar comme dans beaucoup d’autres villes. Il y a eu l’épisode des deux coqs qui se sont lâchés. Le coup du costume aussi. Trop grand pour le coquelet. Le fameux « c’est moi qui l’ai fait ». Le silence semble revenu dans les rangs depuis quelques jours. Il vaut mieux. Personne ne peut prendre le risque de déclencher la machine à perdre. J’avais émis l’hypothèse d’une poulette qui viendrait picorer dans la cour des prétendants. On oublie que Sainte Odile a déjà sauvé GM face à Roland Wagner et à Brigitte Klinkert, il y a une dizaine d’années. Sainte Odile veille ! Aussi à ses intérêts ! Elle pourrait bien redonner un nouveau coup de pouce à son protégé ! Et hériter du trône colmarien en retour dans deux ou trois ans. Du haut de sa tour elle voit loin et large ! Et elle encense qui elle veut ! La voix de son maître ? Étonnant discours, mardi soir, dans la salle é
Image
Inauguration du marché de Pâques Dessin de Phil - DNA
Image
 Billet d'humeur  (un parmi d'autres) Vous aimez la magie de Noël ? Vous allez adorer la féerie de Pâques ! La Grand-rue barrée par une immonde Xantia pourrie ! Une fois encore, le Colmarien sacrifié sur l'autel du tourisme. Quelle image donnons-nous de notre ville au surplus ! On dirait un accident causé par un ivrogne qui a déguerpi en abandonnant son épave pour éviter le contrôle d'alcoolémie. Personne dans la rue, même pas un touriste. Des animaux parqués place du 2 Février. Un spectacle navrant d'un autre temps. Et monsieur le Maire, obnubilé par son touriste, fier dans son discours, de nous déverser à nouveau des chiffres invérifiables sortis du chapeau de l'incontournable grand manitou Niess ! Notre ville va dans le mur et le pilote Gilbert accélère ! Bref ! Vivement le changement... [4/4/2019 19:20]
Chantier du parking de la Montagne Verte Mesdames, Messieurs, Lors de la réunion publique du 1er février dernier, il a été annoncé des travaux de dallage béton nécessitant de poursuivre la nuit les travaux de lissage, une fois la prise du béton suffisamment avancée, occasionnant de fait des nuisances sonores. 25 nuits réparties d'avril à juillet ont été évoquées. Par la présente, je vous informe que ces travaux débuteront le 5 avril, si les conditions météorologiques le permettent. Dans le cas contraire, le démarrage sera reporté à la semaine suivante. M. LECARPENTIER, Directeur de la Voirie et des Réseaux, se tient à votre disposition pour toute information complémentaire. En m'excusant par avance pour la gêne occasionnée, veuillez agréer, Mesdames, Messieurs, l'expression de mes salutations distinguées. Pour le Maire L'Adjoint Délégué Jean-Paul SISSLER [Le cauchemar des riverains de la Montagne Verte n'est pas prêt de s'arrêter. Après le bruit, jusqu'à 8