Articles

Affichage des articles du juillet, 2021

FLAMES

Image
Bernard Rodenstein FLAMES (pour Fraternité, Liens d’Amitié, Mutualisation, Entraide, Solidarité) est née à Colmar, en pleine crise sanitaire liée au Covid, au début de l’année 2021. Quelques amis ont été sensibles aux conséquences économiques et sociales de la pandémie qui a particulièrement mis en difficulté les personnes seules et vulnérables. Apporter spontanément de l’aide et créer des liens solidaires a été leur objectif prioritaire et immédiat. De cet élan de fraternité est née l’association Flames qui s’étoffe jour après jour de nouveaux membres et de donateurs venus de partout. À l’entraide ponctuelle s’ajoute, d’ores et déjà, la perspective d’un « café solidaire » en centre-ville, véritable plateforme de rencontres et de services aux personnes. Combattre la solitude subie, tisser des liens et développer le vivre-ensemble sont au cœur des préoccupations de Flames.

Pass sanitaire : le coin des libres-penseurs

Tribune de François-Xavier BELLAMY , professeur de philosophie et député européen (Le Figaro)  : Depuis l’apparition du coronavirus, nous sommes passés par bien des expériences inédites, et nous avons vu vaciller, de confinement en couvre-feu, la rassurante et illusoire évidence de nos libertés publiques. Mais il ne faut pas se méprendre : la vraie rupture historique pour notre modèle de société date de lundi dernier, avec les mesures annoncées par le président de la République. Si nous nous sommes opposés, il y a plusieurs mois déjà, à la création du pass sanitaire par le Parlement européen et le Parlement français, c’est parce que nous refusons absolument le monde qui se dessine sous nos yeux. Une précision d’abord, dans la confusion et les caricatures du moment : s’opposer au pass sanitaire n’est pas être anti vaccins. La vaccination est un progrès scientifique prodigieux, et l’une des plus belles pages de l’histoire de notre pays est sans doute d’y avoir largement contribué à trave
Attention ! Google va désactiver l'application vous permettant de recevoir par mail les dernières publications de colmarinfo. Il vous faudra désormais aller sur le site colmarinfo.com pour continuer à nous suivre.
[Prolongation] CONCOURS PHOTO INSECTES, SHOOTING EN ALSACE Le concours se déroulera jusqu'au 10 octobre 2021 minuit. Une exposition des œuvres des 13 lauréats au milieu des plus belles photographies d'insectes d'une dizaine de photographes naturalistes alsaciens aura lieu à la réouverture du musée entre la mi-novembre et début décembre. Jeunes entre 6 et 25 ans, observez les insectes qui vous entourent, prenez un insecte sur le vif avec votre smartphone ou votre appareil photo, mettez ensuite cet insecte en scène en créant une nouvelle œuvre retouchée numériquement ou manuellement et envoyez vos deux photos par mail au musée ! Le règlement et le bulletin d'inscription sur notre site Internet : www.museumcolmar.org Musée d'Histoire Naturelle et d'Ethnographie de Colmar

Abbaye de Marbach

Image
Après une multitude de péripéties, inondations, report, nous avons le plaisir de vous inviter à l'ouverture de la saison 14 de l'Abbaye de Marbach. Merci de nous aider à partager cette émotion. La musique est lien extraordinaire du vivre ensemble. Quelles que soit nos idées, notre manière de vivre et de penser, la musique reste un lien social majeur qui nous permet de nous réunir et de jouir de la vie, ensemble. Lorsque nous écoutons ensemble un concert, les frontières, quelles qu'elles soient, s'annulent et nos particularités s'estompent... nous redevenons l'enfant que nous n'avons jamais cessé d'être, ébloui par la beauté de l'instant, par la vibration qui s'élève, par la joie révélée. À ce moment-là, nous ne faisons plus qu'un. C'est ce lien d'universalité qu'il me paraît aujourd'hui vital de défendre et de préserver. La culture, tout comme le vivre ensemble, n'est pas essentielle, elle est vitale. Laurence Hunckler, d

Je suis vacciné et content de l’être

Bernard Rodenstein Vous, je ne sais pas ? Me concernant, n’y connaissant rien aux problèmes de virus et de vaccins, mais ayant eu recours plus d’une fois dans ma vie à la médecine pour être tiré d’une mauvaise passe, je continue à faire confiance à cette science qui, bien que faillible comme toutes les autres, fait globalement bien plus de bien que de mal à travers le monde. Je suis vacciné et content de l’être. Par nécessité et par raison. Un libre choix qui n’a rien à voir avec une quelconque peur de mourir. Mais qui a à voir avec une menace plus globale qui pèse sur l’humanité. Je ne peux oublier qu’il suffit d’une pomme avariée dans un panier pour propager la pourriture à toutes les autres. Quant à l’obligation vaccinale et surtout au pass sanitaire, je déplore que le gouvernement ait recours à une stratégie très peu pédagogique. Si les mêmes qui aujourd’hui agitent l’épouvantail des sanctions et des exclusions avaient tenu dès le départ des propos responsables, nous n’en serions
Bernard Rodenstein [Chronique épidermique]   L’obéissance : une vertu ?   Que cet enfant est obéissant ! Un modèle d’enfant ! C’est ainsi qu’on les aime. Un adulte leur dit d’être ou de faire ceci ou cela et ils s’exécutent docilement. Le rêve ! Tels des chiens bien dressés, les enfants bien élevés obéissent aux ordres de l’autorité. À l’armée on s’ingéniait à aller encore plus loin. Il convenait de briser toute tentative de résistance ou d’expression d’une volonté propre. La force principale d’une armée étant la discipline, il est impensable d’y tolérer le moindre mouvement de rébellion contre l’ordre. Ainsi ont été formatées des générations d’humains obéissants et soumis. Dans tous les espaces fortement hiérarchisés on ne peut que se féliciter de cette docilité inculquée à grands frais. L’humanité doit apprendre à marcher au pas. Les chefs sont faits pour « cheffer ». Quand tout le monde reste à sa place les vaches sont bien gardées. Le troupeau humain également. Tour à tour, des hom
Image
Image
Fabien Nierengarten Ce soir, il me vient une idée : et si entre propass-provax et antipass-antivax, on se foutait un peu la paix ? Car à ce stade, plus personne n'arrivera à convaincre l'autre. Bien au contraire. Bref, faisons donc "facebook séparé", comme les vieux couples font "lits à part". Chacun chez soi. Comme ça, l'église est bien gardée et les vaches restent au milieu du village. Et vice versa. Et ensuite, advienne que pourra.
Image
Phil Montre moi ton QR code... Le pass sanitaire à Colmar

Le retable d’Issenheim

Image
Alain Baudoux [texte et photos] Le retable d’Issenheim au musée Unterlinden de Colmar, est un polyptique réalisé entre 1513 et 1516 par Matthias Grünewald (Mathis Gothart Nithart), et dédicacé à Saint Antoine car commandé par les Antonins d’Issenheim, au sud de l’Alsace, même si le centre de l’œuvre ouverte est occupé par la Crucifixion. Les Antonins sont les moines d’un ordre hospitalier qui observe la règle de Saint Augustin, et dont le Saint éponyme vécu en Égypte au 3ème et 4ème siècle. Dans la culture ecclésiastique Saint Antoine protège du mal des Ardents, ou ergotisme, dû à la consommation de seigle atteint de maladie. Ce chef-d’œuvre fait partie des quelques grands retables de l’histoire de l’art aux côtés de ceux de Van der Weyden, Van Eyck, Bosh, Memling… Il est pourtant différent à bien des égards des œuvres de ses contemporains. Jésus en croix est un poncif des icônes de l’église, réalisé par nombre de peintres et sculpteurs, il est à la fois un sujet utilitaire et alimenta

Manifestation anti pass sanitaire du 24 juillet 2021 à Colmar

Image
Image

COVID – Le coin des libres-penseurs

⬦ Tant que vous n'aurez pas compris la différence entre mort du covid et mort testé positif au covid, on n'avancera pas. ⬦ Quelle connerie, plus ils vaccinent, plus le virus mute, nous n’avons pas fini de rigoler ou d’en chier, au choix, surtout si un jour le vaccin devait être déclaré inefficace. ⬦ Je n’admets pas que Macron et sa clique dressent les Français les uns contre les autres en pratiquant une ségrégation sanitaire, c’est immonde ! ⬦ Je suis encore capable d’admettre que mon voisin ne pense pas comme moi sans le traiter d’idiot... ⬦ Les asymptomatiques, ce n'est pas ce qu'on appelle l'immunité naturelle ? ⬦ Il faudra se faire vacciner tous les ans, avec une adaptation du vaccin au variant du moment. Comme pour la grippe diront certains. Sauf que, cas exceptionnel, on ne vaccine pas les enfants tous les ans... Le vaccin n'est pas une pastille à la menthe... ⬦ Les vaccins Covid ont une autorisation de mise sur le marché CONDITIONNELLE. Ils ne sont donc p

COVID

Image
Bernard Rodenstein Chronique épidermique De la difficulté de débattre publiquement   Il est des sujets et des temps qui appellent des débats publics. L’élection présidentielle à venir et les obligations sanitaires fournissent aujourd’hui un sujet sensible en un temps électrique. Peut-on débattre dans un tel contexte ? Les difficultés sont nombreuses. Et nous n’avons plus guère la culture de la confrontation intellectuelle. Donner un avis, es-qualité de citoyen, vous expose à de nombreux avatars. Qui êtes-vous, tout d’abord, pour vous permettre d’émettre un avis ? Quelle est votre légitimité ? Vous n’êtes pas scientifique, donc vous fermez votre bec. Votre avis non seulement ne m’intéresse pas mais en plus il est contraire au mien. Double raison pour ne pas avoir envie de vous entendre. Pire, vous m’agacez ! Vous êtes un idiot, un imbécile, un con, un complotiste, un anti-tout, au choix ! Fermez le ban. La messe est dite. La non-discussion, le non-échange, l’invective et l’insulte ont l
Fabien Nierengarten Comme il y a quelques mois, dans le contexte d'une autre crise, FB redevient la caisse de résonance de n'importe quelle information diffusée par n'importe quel groupe de pression ou par n'importe quel illuminé. Que ce soit par aveuglement militant ou par paresse de lire des études plus élaborées, beaucoup se laissent séduire par des publications fausses ou sorties de leur contexte, puis les rediffusent à grande échelle. Certains d'entre eux semblent même davantage motivés par la volonté de faire vaciller les fondations de notre société, que par le désir de participer à un combat (légitime) pour nos libertés. Alors oui, c'est vrai, certaines des mesures adoptées dans le cadre de la "4ème vague" de l'épidémie peuvent poser des questions très importantes, voire fondamentales pour certaines d'entre elles. Mais ceci n'est qu'une raison de plus pour les traiter autrement qu'à coups de slogans réducteurs, d'affirma
Christophe Clavé La disparition progressive des temps (subjonctif, passé simple, imparfait, formes composées du futur, participe passé…) donne lieu à une pensée au présent, limitée à l’instant, incapable de projections dans le temps. La généralisation du tutoiement, la disparition des majuscules et de la ponctuation sont autant de coups mortels portés à la subtilité de l’expression. Supprimer le mot « mademoiselle » est non seulement renoncer à l’esthétique d’un mot, mais également promouvoir l’idée qu’entre une petite fille et une femme il n’y a rien. Moins de mots et moins de verbes conjugués c’est moins de capacités à exprimer les émotions et moins de possibilité d’élaborer une pensée. Des études ont montré qu’une partie de la violence dans la sphère publique et privée provient directement de l’incapacité à mettre des mots sur les émotions. Sans mot pour construire un raisonnement, la pensée complexe chère à Edgar Morin est entravée, rendue impossible. Plus le langage est pauvre, m
Image
Fabien Nierengarten Même un peu dur de la feuille, Michel Saulenareff reste fidèle à ses racines. Pour son unique concert en France, pas besoin de passe sanitaire. Car au final, on ira tous au paradis...
Communiqué d'Eric Straumann Application du pass sanitaire Dès le 21 juillet et dans l'ensemble des établissements culturels et sportifs de la Ville recevant du public, le pass sanitaire sera obligatoire. Ce dispositif s'applique également pour les événements organisés dans l’espace public ou dans un lieu ouvert au public dès lors que la jauge de 50 personnes est dépassée, à l'instar de ceux inscrits au sein du programme "Un été à Colmar". Le contrôle du pass vaccinal accompagné d'un contrôle d'identité sera réalisé par le personnel ou les agents de sécurité à l'entrée de chaque site. Rappel des trois "preuves" constituant le pass sanitaire : Un certificat de vaccination complet - ou un test négatif RT-PCR ou antigénique de moins de 48h - ou un certificat de rétablissement de la Covid-19 LES STRUCTURES MUNICIPALES CONCERNÉES - Les musées et les salles de spectacle - Le pôle média culture Edmond-Gerrer - Les piscines dont la base nautique d

De l’art d’amalgamer plusieurs crises en une seule

Bernard Rodenstein Chronique épidermique Nous traversons actuellement plusieurs crises qui se télescopent et que le pouvoir politique s’ingénie à amalgamer, pour n’en laisser paraître qu’une seule : la crise sanitaire ! Est-elle la plus grave et la plus urgente ? Les citoyens sont en droit de se poser la question car elle masque profondément toutes les autres. Elle est de toute évidence celle qui arrange le mieux les affaires d’un pouvoir aux abois. Celle qui permet aux gouvernants de se montrer inflexibles, résolus, déterminés comme se doivent de l’être des « chefs » à la hauteur de la situation. Sabre au clair, ils déclarent la guerre à l’ennemi féroce qui menace nos vies. Comment créer de l’enthousiasme pour le guide suprême à quelques encablures d’une élection qui se rapproche dangereusement ? Après une cinglante défaite toute récente dans les urnes et un signe incontestable d’une crise du politique ? Les pouvoirs publics laissent à désirer. La masse des électeurs est saturée de le
Image
Marie-Laure Ruiz-Maugis À ceux qui se réjouiraient que l'on pourrisse la vie des « autres », je répondrais que l'on ne pourrit pas ainsi la vie des « autres » sans s'étonner des réactions et sans faire peser une lourde menace sur les institutions et l'ordre public. Certains responsables d'associations, de festivals, comme le festival de Flamenco de Perpignan, certains maires, ont préféré annuler les manifestations prévues plutôt que d'avoir à trier les « bons » des « mauvais ». Ainsi le dit le maire de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes) : « C’est une société de flicage. Nous sommes dans l’absurde total », a-t-il affirmé. « J’annule purement et simplement les spectacles. Il n’y a pas les bons et les mauvais citoyens. Quelle société bâtissons-nous là ? », s’est-il interrogé. Quand je lis le décret qui entre en vigueur aujourd'hui, j'ai le tournis... À part les lieux de culte, rien n'est épargné. Même les bibliothèques, quel symbole... « Cette règle co
Image
LE PASS SANITAIRE EST OBLIGATOIRE POUR ACCÉDER AU PMC DÈS LE 21 JUILLET ET AU CONCERT DU 24 JUILLET Conformément aux décisions gouvernementales concernant les mesures sanitaires dans les lieux culturels rassemblant plus de 50 personnes, la présentation d’un pass sanitaire est obligatoire pour accéder aux espaces de lecture et d’exposition du PMC à partir du mercredi 21 juillet, pour les plus de 18 ans. Vous devrez donc présenter, lors de votre venue sur le site du PMC, un QR Cod téléchargé dans votre application TousAntiCovid ou sous une forme imprimée. Vous devrez également présenter un document avec photographie permettant de justifier de votre identité. Nous utiliserons l’application «TousAntiCovid Vérif» pour constater la validité du pass sanitaire et sa concordance avec l’identité du porteur desdits documents. Nous ne conserverons aucune de ces données. Le Pass sanitaire consiste en un QR Code qui figure dans l’application TousAntiCovid ou sur papier, et qui est généré suite - à
Image
Abbaye de Marbach Le concert de Marikala est reporté au dimanche 8 août à 17h

Pass sanitaire obligatoire dès le 21 juillet à la base nautique de Colmar-Houssen

Image
COMMENTAIRES ⬦ Aucune logique d'imposer cela pour une base nautique en extérieur. ⬦ C’est de la discrimination pure et simple, une société divisée est une société malade. ⬦ Plus d'accès aux loisirs, plus d'accès à la culture... Quelle punition en plein été où nous devions tous en profiter, après ces mois de confinement, de couvre-feu... Une injustice pour les familles !!! ⬦ Et dire que certains trouvent ça normal. ⬦ Bah... va y avoir de la place.

Mais où est passé le Zapping d'antan ?

Bernard Friedrich Tout ne semble pas s'améliorer avec le temps... comme le bon vin, par exemple ! Acheter les DNA du samedi était devenu un régal il y a déjà quelques mois avec ce moment délicieux de la découverte du Zapping. Chaque semaine, un dessin qui tapait juste et souvent fort et une kyrielle d'événements, d'incidents ou de déclarations tonitruantes ou à côté de la plaque des grands acteurs de la vie locale. Mais il est fini ce temps depuis trop de semaines désormais, à croire soit que les faits et gestes de nos responsables ne méritent aucune critique, soit qu'ils sont sans intérêt. Ne reste apparemment comme cible qu'un élu par défaut qui accumule « bons mots ou belles déclarations » pour toujours être présent ! Cela ne suffit hélas pas à donner à cette rubrique son charme d'antan et cela me manque... Morosité ? Il y en a déjà tant par ailleurs...

Yves Hemedinger s'en prend au pass sanitaire

Yves HEMEDINGER Je vous invite à découvrir Mon Bilan de la Semaine n° 38 EDITO N°38 : Avant le vote de la semaine prochaine, je pose les termes du débat. N’hésitez pas à me faire part de vos remarques par mail. Les annonces formulées par le Président de la République lundi soir ont largement surpris par leur contenu et par leur calendrier de mise en œuvre. Il suffit de parcourir la presse européenne pour constater que ces nouvelles mesures questionnent, à juste titre, bien au-delà de nos frontières nationales. Il ne s’agit pas pour moi, ici, de remettre en cause tout l’intérêt de cette vaccination. Elle a démontré son efficacité et elle s’inscrit pleinement depuis Louis PASTEUR dans les grandes avancées médicales. En revanche, je condamne avec force tous ceux qui, dès lors que l’on s’oppose ou même simplement que l’on émette des doutes sur l’utilité ou sur la mise en œuvre du « pass sanitaire », essayent, souvent caricaturalement, de nous réduire à des « antivaccins ». Dans quelques jo

Extrait de l'interview de Coline Serreau dans Rebelle Santé n°222 de Février 2020

Image
Sophie Meulemans : « Dans votre prochain film, "Tempêtes", vous épinglez les laboratoires pharmaceutiques. Comment avez-vous ouvert les yeux sur cette réalité ? » Coline Serreau : « La Sécurité Sociale est une grande avancée sociale. Sauf que c'est devenu une arnaque. Les gens prennent trop de médicaments, ils ne font plus confiance à leur corps qui est l'hôpital le plus sophistiqué du monde. Les laboratoires pharmaceutiques ont besoin que les gens soient malades, qu'ils consomment des médicaments, ils ont aussi besoin que l'industrie agricole produise de quoi rendre les gens malades. Ensuite, les gens consomment leurs médicaments en pensant qu'ils sont gratuits, alors qu'ils les paient avec l'argent de leur propre travail. Et plus les gens sont malades, plus les labos s'enrichissent. C'est un système pervers. L'industrie pharmaceutique est aux mêmes mains que l'industrie agroalimentaire qui pollue et tue les sols. C'est une g
Bernard Rodenstein Chronique épidermique   Éviter les sujets qui fâchent ?   S’élever au-dessus de la mêlée ! Voilà le positionnement intelligent qu’il convient, en toutes circonstances, d’adopter. Ne pas alimenter les polémiques qui créent les divisions et les ressentiments. Trop de sujets d’actualité nous dressent les uns contre les autres. Nous nous faisons souffrir par des affirmations qui heurtent les sensibilités de celles et de ceux qui pensent différemment. Tels des adversaires sur un ring, nous échangeons des coups qui font mal et qui excitent nos soifs de revanche. Qu’il s’agisse de la vaccination ou des effets tragiques du réchauffement climatique, de la fin du nucléaire ou de l’empoisonnement par l’industrie agro-alimentaire. De plus en plus, nous ne sommes d’accord sur rien. L’anarchie ouverte par l’accès aux réseaux sociaux faisant office de caisse de résonance quasi universelle. Nous voilà tous dans de beaux draps! Il suffit de dire blanc pour se faire allumer depuis l’a
Bernard Rodenstein Humeurs dominicales   LE MOINS MAL POSSIBLE   Serait-ce un signe de l’âge ? Il me semble que, jeune, l’objectif est de vivre le « mieux possible ». Tout ce que l’on peut désirer, on le voudrait parfait, ou presque. Rien ne semble assez beau. L’envie de croquer dans les plus belles pommes est alors un puissant moteur de vie. Et puis, l’on se surprend un jour à penser que, tout compte fait, viser le « moins mal » possible est déjà bien suffisant. Les prétentions sont révisées à la baisse. On apprend à s’accommoder de beaucoup de choses et à relativiser leur importance. Les plus âgés se font vacciner. Ils se rendent dans les bureaux de vote. Ils s’abonnent à des journaux. Ils font des dons aux associations. Ils se préoccupent de leurs petits-enfants. Ils ont aussi beaucoup de défauts. Ils vont dans les grandes surfaces aux heures d’affluence et conduisent très mal. Ils perdent la mémoire. Ils sont chiants quand ils s’y mettent. Ils ont les défauts de leurs qualités et i