Articles

Affichage des articles du décembre, 2020

Tourisme de masse : remettre les pendules à l'heure

Image
Edouard Dabrowski Un des effets collatéraux du Covid a été de stopper net le tourisme de masse. Un désastre pour certains, une bouffée d'oxygène pour d'autres, un bien pour l'écologie, un répit pour la planète, sûrement. Une opportunité, en tout cas, dont devraient se saisir les municipalités victimes de ce fléau ; elles ont désormais tout loisir de réfléchir à l'après Covid pour trouver des solutions alternatives. Les municipalités qui ont encouragé le développement de cette forme de tourisme jusqu'à la surdose, s'abritant toujours derrière les mêmes poncifs pour défendre leur parti pris, devront s'adapter à la nouvelle donne : privilégier l'optimum, au lieu de courir après le maximum. Et donc procéder à une réduction drastique du nombre de visiteurs qui se précipitent en même temps en un même lieu, ce qui semble être une évidence première à prendre en compte. Très vite il faudra donner des gages aux habitants qui non seulement ne profitent pas du systè
Image
Le manque de culture nuit gravement à la santé voir la vidéo ↴ https://www.youtube.com/watch?v=amESLP7Fyj4
Image
Fabien Nierengarten Question du jour : Peut-on se lever un matin avec une gueule de bois carabinée, sans avoir bu la moindre goutte d'alcool la veille ? Réponse du jour : Eh oui, tout est possible en 2020 ! Par exemple, quand tu apprends avant de t'endormir que, malgré toutes les précautions que tu prends, toutes les concessions que tu fais, tous les sacrifices que tu t'imposes depuis des semaines, tu vas devoir t'enfermer chez toi dès 18h au lieu de 20h. Donc, colère du jour : Y en a marre, y en a ras-le-bol, y en a ras-le-Q du confinement, du couvre-feu, du couvre-tout et n'importe quoi !!! Mais la faute à quoi , la faute à qui ??? A ceux qui prennent ces mesures de protection parfois incohérentes et souvent difficiles à supporter, surtout pour certains professionnels ? Ou à ceux qui continuent à vivre comme si rien ne s'était passé depuis un an, qui en veulent à mort au virus, mais qui continuent à refuser de le combattre, et qui font systématiquement passer

Le Général et le Député

Bernard Friedrich "Que Dieu lui pardonne... pour nous ce sera plus dur !" Je croyais vraiment en avoir fini avec lui. Jusqu'à aujourd'hui où une presse bien informée nous relate les engagements et exploits tous azimuts de notre nouveau député au palais Bourbon, exploits devant lesquels ses collègues pourtant plus expérimentés restent bouche bée. Enfin on avance ! Comment le grand timonier d'hier a-t-il pu nous priver de telles compétences ? Et pourquoi aura-t-il, lui, ce prétendu grand connaisseur des hommes, voulu affubler ce serviteur si dévoué d'un costume trop grand nous privant d'un chef de très haute volée ? Incompréhensible. L'âge, la jalousie, la crainte que l'élève ne dépasse le maître, la maladie ? Difficile de trancher. Il nous aura tous, à son habitude, roulés dans la farine. Non que les débuts du nouveau locataire de la rue des Clefs ne soient pas des plus prometteurs, ne serait-ce que par une ambiance plus détendue et la poursuite des

UN CADEAU DE NOËL POUR NOS AÎNÉS

Image
[Colmar] On aurait voulu les dissuader d'aller chercher leur cadeau que l'on ne s'y serait pas pris différemment. Quelle mesquinerie, quel mépris que de demander aux personnes de 72 ans et plus de se rendre au Parc Expo, à l'extérieur de la ville, munies de leur carte d'identité et d'un justificatif de domicile pour récupérer... une bouteille de vin. En remplacement du repas et du colis de Noël offert chaque année par l'ancienne municipalité. Villeurbanne : Mousse au saumon, foie gras, financiers à l’orange, papillotes… Une vingtaine de produits de qualité, salés et sucrés, composait chacun des 1045 colis livrés aux personnes âgées. Plusieurs adjointes et adjoints au maire ont accompagné les agents du CCAS au cours de leur distribution. Nogent-le-Rotrou Dans le contexte du coronavirus, les élus et les agents du Centre communal d’action sociale (CCAS) ont opté pour le portage à domicile des colis de Noël aux 1.251 anciens de la commune. La distribution aux N

Il y a un an : Colmar, une ville vieillissante

Vincent Eisenmann Le choix fait par l’équipe municipale est d’exclure les familles de la ville, la politique du tout pour le tourisme et le matraquage constant des Colmariens sur le stationnement en sont les plus belles preuves ! Les Colmariens n’ont plus rien à faire en ville, place au tourisme ! ... Mais en agissant ainsi, vous vous coupez la possibilité de voir s’implanter toute une frange de commerces dits de proximité qui serviraient les besoins des Colmariens et qui créeraient du dynamisme économique. Colmar est une ville vieillissante, c’est évident, une ville musée, dans laquelle les jeunes couples ne sont manifestement pas, plus, les bienvenus, les jeunes n’ont plus accès à la propriété, dans une ville où Airbnb et le tourisme seront bientôt le premier fournisseur d’emploi ; la faiblesse de l’offre universitaire en est encore une preuve. Je ne dirais pas que GM n’est pas un bon gestionnaire, il n’est justement que gestionnaire et pas assez visionnaire à mon avis, je dirais qu’

Scandale du Covid-19 : Maître Di Vizio, avocat du professeur Raoult, dit tout

Image
voir la vidéo ↴ https://www.youtube.com/watch?v=rttGo_Cn_GA

Christmas blues

Image
Fabien Nierengarten Il y a un an, je décrivais dans "Christmas blues", le chemin de croix du Père Noël, devenu travailleur précaire. Avec un brin d'humour quand même. En 2020, rien ne s'est vraiment arrangé ni pour lui, ni pour nous. Mais c'est avec un optimisme à toute épreuve que je partage à nouveau ce petit texte qu'on peut retrouver (joliment mis en page) dans les "Chroniques du monde d'avant". Avec le dessin de Phil, évidemment. Et quelques rimes en prime...  La planète Terre dans un futur proche. Nos grands dirigeants sont restés de glace face au réchauffement climatique. Le cercle polaire est devenu le nouvel eldorado des capitalistes sauvages, et ses ressources naturelles, la cible de quelques bandits pas manchots, prêts à jouer l'avenir du monde à la roulette. Le Père Noël, privé de ce paradis blanc où les nuits sont si longues qu'on en oublie le temps, a été viré de l'arène des neiges où il profitait d'un emploi à vie.

Noël 2020 vu par Phil

Image

Fabien Nierengarten et Phil : un duo à l’humour piquant qui réveille l’actualité

Image
Par M.F. L'ALSACE du 24/12/2020 Fabien Nierengarten et le dessinateur Phil Umbdenstock étaient faits pour se rencontrer. Aux écrits de l’un répondent comme un écho les dessins de l’autre. Ces Chroniques du monde d’avant décortiquent l’actualité avec une causticité mêlée de tendresse. Il considère « l’écriture comme un cri qui vient de l’intérieur. » Fabien Nierengarten aime « jouer avec les lettres ». Depuis février 2018, il signe des chroniques parues dans le magazine Raddar. Le Ribeauvillois Fabien Becker, responsable de la publication, a décidé de compiler ces textes pour qui il a eu « de très bons retours ». « Un jour, j’ai rencontré Phil au conseil départemental, raconte Fabien Nierengarten. J’admire ce qu’il fait depuis 30 ans. Je lui ai parlé du livre, il a accepté immédiatement. » Les futurs coauteurs se connaissaient. Ils sont amis sur Facebook. « Je likais ses chroniques et lui likait mes dessins… » Phil Umbdenstock a carte blanche. Peindre l’actualité avec un œil aiguisé

Covid : vers un passeport vaccinal ?

Image
Christophe Barbier : « Il est tout à fait normal, logique et juste que les vaccinés puissent prendre l’avion, le train ou aller au restaurant. Ceux qui ne sont pas vaccinés n’auront pas le droit d’aller dans ces endroits collectifs. » voir la vidéo ↴ https://planetes360.fr/christophe-barbier-il-est-tout-a-fait-normal-logique-et-juste-que-les-vaccines-puissent-prendre-lavion-le-train-ou-aller-au-restaurant-ceux-qui-ne-sont-pas-vaccines-nauront-pas/ C O M M E N T A I R E S Petite réflexion sur cette "épineuse" question… Les scientifiques et, je crois, les représentants des labos disent qu'on n'est pas sûr que ça protège, pas plus que ça n'empêche d'être contaminant. Donc, je ne me fais pas vacciner, ça cause du tort à qui d'autre que moi ? Au pire je ne pourrais contaminer que quelqu'un comme moi ayant fait ce même choix… si le vaccin fonctionne. S'il fonctionne partiellement, les gens vaccinés seront alors, pour certains, aussi vulnérables que moi…
Image
Victorine Valentin 2020, une année à oublier ? Et si c'était le contraire ? Nous avons appris de la crise sanitaire que l'humanité est fragile, sur la planète toute entière. Nous sommes des roseaux tremblants, mais aussi des roseaux pensants. Cette crise devrait donc nous inviter à plus d'humilité. Nous ne sommes pas maîtres de notre destin. Nous devons accepter notre interdépendance, et renouer une relation apaisée avec notre environnement et de respect envers la nature. C'est dans cette pleine conscience que nous pourrons tracer ensemble un chemin de paix et de sérénité, pour que 2021 soit une année d'équilibre et d'épanouissement. Photo Victorine Valentin

Reconfinement : le cadeau de Noël

Image
voir la vidéo ↴ https://www.facebook.com/Straumann2020/videos/664529070894198
Image
 

Le complotisme de l’anticomplotisme

Frédéric Lordon Économiste et philosophe Disqualifier pour mieux dominer « L’image est familière : en haut, des gens responsables se soucient du rationnel, du possible, du raisonnable, tandis que ceux d’en bas, constamment ingrats, imputent à leurs dirigeants une série de malveillances. Mais l’obsession du complot ne relève-t-elle pas plutôt des strates les plus élevées de la société ? Les journalistes reprenant les idées du pouvoir privilégient eux aussi cette hantise. Après « réforme », « moderne » et « logiciel » (« en changer »), « complotisme » est en train de devenir le nouvel indice du crétin, le marqueur qui situe immanquablement son homme. Un ordre social de plus en plus révoltant à un nombre croissant de personnes réduit nécessairement ses conservateurs aux procédés les plus grossiers pour tenter d’endiguer une contestation dont le flot ne cesse de monter. Au demeurant, on sait que cet ordre entre en crise profonde quand, vide d’arguments, il ne trouve plus à opposer que des

Natacha Polony : ce qui arrive quand les questions sont interdites

Image
« Le documentaire "Hold-up" est en train de devenir un phénomène de société, et nous raconte l'état actuel de la démocratie. Tous les médias en parlent pour démontrer à quel point c'est complotiste : une horreur absolue. Sauf qu'une fois que l'on a dit cela, on n’a rien dit... La vraie question est là : comment un documentaire portant sur le coronavirus et prétendant poser les questions qui dérangent pour démontrer finalement l’existence d'un complot peut rencontrer un tel succès ? Il faut se méfier de la vision binaire qui se met en place comme à chaque fois : d'un côté les méchants complotistes, de l'autre les élites horrifiées par ces derniers. D'autant plus quand ces élites en concluent que poser des questions et émettre des doutes, cela ouvre forcément la porte au complotisme. Piège absolu. Car il reste de nombreuses et légitimes questions à poser sur cette crise sanitaire... » voir la vidéo ↴ https://tv.marianne.net/focus/hold-up-ce-qui-a

L'impressionnant CV du Professeur Didier Raoult

Image
CURSUS UNIVERSITAIRE ET DIPLÔMES - Doctorat en Médecine (25 Mars 1981) - Diplôme d'Université de Médecine tropicale, Marseille, 1980-1881 - C.E.S. Bactériologie-Virologie clinique, 1981 - C.E.S. Diagnostic biologique parasitaire, 1982 - Cours de Bactériologie systématique de l'Institut Pasteur, 1983-1984 - Diplômes de l'U.S. Department of Health and Human Service (Center for Disease Control - Atlanta U.S.A.) : Principles of Epidemiology, 1983 - Communicable Disease Control, 1984 - Spécialiste de Médecine interne, 1984 - Cycle de Biologie Humaine - Certificat-Bactériologie-Virologie générale, 1981 - Certificat de Pharmacologie générale, 1983 - Équivalence de Maîtrise, 1981 - AEA de Bactériologie, (Montpellier 1982) - DERBH Montpellier, 1983 (Etude épidémiologique et sérologique de la Fièvre Boutonneuse Méditerranéenne) - Doctorat d'Etat en Biologie Humaine : Nouveaux aspects cliniques, biologiques, physiopathologiques et épidémiologiques de la Fièvre Boutonneuse Méditerr
Image
Phil Joyeux anniversaire M. Keith Richards !
Image
Soutien aux artistes locaux Après une année creuse suite aux annulations en cascade des réservations de lieux d'exposition, des artistes et artisans d'art locaux vont enfin pouvoir montrer et vendre leurs œuvres en différents endroits de la ville, le week-end prochain : - Café Rapp (vendredi, samedi et dimanche : 10h - 19h) - Studio du 53 Grand-rue à Colmar (vendredi, samedi et dimanche : 10h - 18h) - Luser Stub (samedi et dimanche : 9h - 19h) - Café La Libellule (samedi : 9h30 - 18h30 ; dimanche : 14h - 18h) - Éditions Bucciali (vendredi, samedi et dimanche : 10h - 17h)

Colmar : marché de Noël 2019

Image
C'était il y a un an ! La vidéo tournée par TF1 (Sept à huit) "À la découverte de Colmar, la ville de Noël", est toujours disponible. Le contraste est frappant entre la surchauffe de la ville lors du dernier marché de Noël et le calme plat d'aujourd'hui. Quelques moments-clés à ne pas rater : la restauratrice du Bistrot des Lavandières montant la garde devant son établissement, l'adjoint Sissler faisant l'article du parking de la Montagne verte, Lucien Fohrer, évoquant du haut de la Collégiale la transformation de la ville. cliquer ici ↴ https://www.tf1.fr/tf1/sept-a-huit/videos/a-la-decouverte-de-colmar-la-ville-de-noel-49314985.html?fbclid=IwAR0XLpiO4dA7NOCyi_nLvLfLcpqo89Oe5qsTwSvcl-pNXb7uoYXKU_9aWuQ
Image
Benoît Nicolas Place de la Cathédrale : un nouveau cœur de ville 1ère réunion de la commission aujourd'hui. Budget : 7.000.000 € Extension de la zone piétonne. Réaménagement des zones libérées ? Des idées ? Pour moi, l'objectif primordial est de favoriser le retour des résidents en centre-ville. Pour nos commerces, Pour notre qualité de vie, Pour sortir du tout tourisme... Vers une ville verte Un projet ambitieux. À vous lire
Tristan Denéchaud Quel que soit le sujet - crise sanitaire, sécurité urbaine, tourisme, mobilité, déchets, stationnement... (...). Toutes les opinions, même très critiques, sont acceptables, si elles reposent sur un vrai raisonnement (ou au moins un ressenti sincère), et sont exprimées avec respect et un minimum de souci de l'intérêt général. Et c'est un plaisir d'échanger dans ces conditions. Sinon, entre attaques personnelles, procès d'intention et accusation permanente de vouloir "faire du fric" (alors que le budget d'une commune, c'est celui de ses habitants), ce n'est pas étonnant que beaucoup de communes aient eu du mal cette année à se trouver un maire. Surtout quand on apprend que ceux qui râlent n'ont même pas voté. Si vous avez de vraies propositions, au lieu de les laisser se perdre dans les méandres des commentaires Facebook, adressez-les directement à vos élus locaux. La plupart des adresses mail sont sur les sites des collectivité

Stationnement résidentiel à Colmar

Edouard Dabrowski Dès la fin de l'année 2017, colmarinfo.com a milité contre le coût exorbitant du stationnement proposé aux résidents du centre-ville n'ayant ni garage, ni place de parking attitrée : 600 euros le macaron à l'année pour stationner sur voirie, c'est-à-dire dans la rue, sans garantie de trouver une place. Strasbourg offrait le même service pour 180 euros, soit 3 fois moins cher. Mulhouse faisait encore mieux avec 70 euros. Suite à une enquête que nous avons menée dans plusieurs villes françaises, il est apparu que si certaines pratiquaient la gratuité (Chartres ou Amiens), le tarif de la très grande majorité d'entre elles se situait sous la barre des 200 euros/an, des villes et non des moindres allant jusqu'à appliquer un tarif inférieur à 100 euros/an. L'ancien maire, Gilbert Meyer, n'a jamais accepté de revoir à la baisse son tarif délirant. Les pétitions, les courriers répétés, les interventions de résidents lors des réunions de quartie

Stationnement à Colmar : le coût du macaron pour les résidents du centre passe de 600 à 180 euros

Image
Un stationnement : « moins cher pour ceux qui vivent et travaillent à Colmar » Par Valérie KOELBEL Le maire Eric Straumann a présenté les nouvelles règles de stationnement qui entreront en vigueur au 1er janvier. Un plan marqué par une simplification des tarifs, une baisse du prix du macaron pour les résidents, mais aussi une extension des zones payantes. Eric Straumann était attendu au tournant sur la question du stationnement en ville, qui cristallisait les mécontentements depuis plusieurs années. C’était d’ailleurs l’un de ses thèmes de campagne. Pour ce nouveau plan, il a fallu tenir compte de « l’attractivité de la Ville, de l’impact sur l’activité commerciale mais aussi des recettes générées par le stationnement, de l’ordre de 6 millions d’euros par an (moitié moins cette année) ». L’idée générale est de « rendre la ville plus attractive pour les riverains, à de meilleurs tarifs, commente le maire. Nous nous sommes aussi intéressés aux gens de l’extérieur qui viennent travailler

Mais où est donc passée la culture ?

Gabriel Braeuner La culture a disparu des radars, des programmes et des écrans. Comme madame la ministre de la culture qu’on n’invite même plus aux conférences de presse collectives censées nous renseigner sur notre horizon à court et moyen terme. L’exception culturelle française, ce n’était donc que des mots. Dieu sait que les acteurs culturels de notre pays depuis le début de la pandémie ont avalé des tonnes de couleuvres. Ils ont été étonnamment sages et ont tout fait pour respecter les consignes sanitaires. On les attendait rétifs et contestataires, ils ont utilisé de toute leur intelligence pour s’adapter aux mesures édictées. Leur inventivité était admirable et leur bonne volonté ne pouvait être prise en défaut. Pas d’excès, pas de foyers de contamination issus de leurs rangs, mais des solutions raisonnables proposées par des gens responsables qui savent que la préservation de la santé est prioritaire, que cela se respecte et s’entretient. Comment ? Par l’apport de nourritures sp

Jeux de hasard

Image
Fabien Nierengarten Il y a quelques mois, j'exprimais ici mon malaise face aux sommes faramineuses qu'on pouvait gagner en ayant juste le "talent" de cocher ou de gratter les bonnes cases sur le bon coupon. Tandis qu'une vie entière de travail, avec son lot de concessions, de sacrifices et parfois même de souffrances, pouvait ne pas suffire pour faire vivre une famille dignement et décemment. Je me suis alors fait allumer par certains de mes amis FB qui estimaient que les jeux de hasard avaient au moins le mérite de "faire rêver" les Français, et qu'ils permettaient même à certains de réaliser leurs désirs les plus fous. Que l'espoir de gagner apportait à de nombreuses personnes, un peu de "bonheur" au moins pendant quelques minutes ou quelques secondes. Waouh ! Elle est belle, la vie, quand elle se résume à ça. Hier soir, la cagnotte de 200 millions d'euros a enfin été remportée. 200 millions !!!!! Soit plus de 1,3 milliard de fran

Méli-mélo

[Culture] (...) le choix de maintenir fermés les théâtres, les cinémas, les salles de concert et les musées, tout en laissant un champ libre à la gueule de bois consumériste de fin d'année en rouvrant tous les magasins et centres commerciaux. 11/12/2020 11:50 [Culture] On n'en peut plus ! On s'entasse dans les centres commerciaux et les transports en commun sans précautions, mais le Gouvernement d'imbéciles heureux, et fiers de l'être ! condamne les cinémas et autres lieux de culture à une mort annoncée, alors que les mesures sanitaires y sont scrupuleusement appliquées. Nos «chers» gouvernants font tout pour ignorer que la Culture française a toujours été un de nos plus grands atouts, dans beaucoup de domaines ! LFN - 11/12/2020 [Confinement] Nouvel An : ce soir, les familles s'organisent avec leurs invités pour préparer les chambres d'amis et les canapés-lits - hausse des ventes chez Conforama à prévoir - et vérifier que leurs ados pourront dormir chez leu

Confinement et santé publique

Image
« Les confinements produisent des effets dévastateurs sur la santé publique à court et long terme. » Dr. Martin Kulldorff FIGAROVOX/GRAND ENTRETIEN - Les différentes politiques de confinement ont eu et auront des résultats catastrophiques pour la santé publique des citoyens concernés, estime le docteur Martin Kulldorff. Selon le professeur à la Harvard Medical School, il faudrait au contraire privilégier une « Protection ciblée » des personnes à risque et déconfiner le reste de la population. Cliquer ↴ https://www.lefigaro.fr/vox/politique/dr-martin-kulldorff-les-confinements-produisent-des-effets-devastateurs-sur-la-sante-publique-a-court-et-long-terme-20201127?fbclid=IwAR0hNVS2JuhjS3_dtXogfbV7gTyVk0cFxbT9E0eVBP22zR9iQDOrlbR35a4
Le journal de Caroline Chers incapables de la macronie & affiliés, Serait-il possible de nous accorder d'autres loisirs que le shopping ?! Je goûte assez peu les boutiques et, avec le nombre d'heures de TGV que je n'ai pas utilisées depuis mars, je devrais avoir un compte-épargne temps pour me permettre de passer deux heures dans une salle de cinéma ou une exposition. Quant aux réveillons, je m'en tamponne comme chaque année. Votre couvre-feu à 20 heures est une blague (...), je rencontre maximum trois personnes à 22 heures en sortant la petite Boule blanche, vivant pourtant en centre-ville. Ici, les habitants sont chez eux avant 20 heures et dînent autour de 19h-19h30. C'est fâcheux car les contaminations se font essentiellement au sein des familles. Fâcheux de nous parquer à domicile, car nous n'avons pas tous la chance de vivre dans 100 m2, ni d'être en bonne compagnie. (...).
Image
L'amour de la paperasse, chez nous, ne date pas d'hier ! En 1720 déjà, suite à la terrible épidémie de peste qui a touché Marseille et la Provence, les habitants ne pouvaient se déplacer que munis d'une attestation de sortie dérogatoire et ceux qui ne l'avaient pas risquaient la peine de mort ! (source https://www.archeologie-et-histoire-morestel.fr/autorisa.../ ) Bonne nouvelle : Castex a annoncé la fin des attestations (seulement en journée) à partir du 15 décembre.

Ça ne devrait plus arriver !

Joseph Spiegel Le Sénat vient de mettre en cause le directeur de la Santé. Celui-ci aurait fait pression sur un rapport d’expert concernant la situation des masques en début de pandémie. C’est le même directeur qui venait à la télé tous les soirs nous dire et contredire goulûment, du haut de son piédestal, ce qu’il savait de la situation et ce qu’il fallait faire. J’avais l’impression d’être à l’école à écouter un maître heureux d’être maître. La toute puissance du sachant et la caricature de technocrate ! Quand nos gouvernants auront compris qu’en cas de crise, plus encore qu’en temps normal, il faut créer les conditions de la transparence et de l’intelligence collective, à travers la création immédiate d’une instance qui associe « le terrain » aux experts et aux fonctionnaires, alors ils recréeront progressivement ce qui fait défaut : la confiance.
Image
François Malnati Ce dessin de qualité par Basquiat va être mis en vente aux enchères chez Sotheby's. Evalué entre 750 000 et 1 000 000 euros. Faut-il en rire ou pleurer ? Je fais vraiment minable, à côté, avec mes pastels qui se vendent difficilement et à des prix dérisoires... [Commentaires] Florence Hamelin Je crois que les gens qui achètent ça achètent davantage un concept, le fruit de l'histoire tragique d'un homme, de son époque, plutôt que ses prouesses artistiques. Ne vous avisez pas, dans les cercles "éclairés", de discuter de la faible valeur artistique de son travail, vous seriez pris pour des racistes et des jaloux. Le "primitivisme", le "néo-conceptualisme underground" d'un jeune noir dans les années 80, l'expression de sa soi-disante colère à l'égard du monde, son succès, sa fin tragique, voilà ce qu'achètent ceux qui en ont les moyens. Leur snobisme est friand de la tragédie des autres et ils tirent une certaine gl

Exposition d'art et d'artisanat au café Rapp

Image

Les bornes de tri de déchets

Eric Straumann n'appelle pas à la délation mais invite les Colmariens à prendre en photo les fautifs. « Chaque fin de week-end on constate des abus, sachez quand même que les brigades vertes verbalisent, que la police municipale verbalise, et qu'on lutte contre ceux qui déposent n'importe quoi à côté des bornes de tri et on va encore renforcer la répression. Mais j'veux pas insister à la délation, mais n'empêche que je crois qu'il faut que tous les citoyens fassent également leur part et si vous constatez que quelqu'un dépose par exemple un téléviseur ou un produit électro-ménager, puisqu'on le constate très régulièrement, n'hésitez pas à faire une petite photo, on ira voir la personne parce qu'il n'y a pas de raison qu'elle ne fasse pas le chemin, quelques kilomètres, pour aller jusqu'à la déchetterie. » Eric Straumann, Facebook live du 7/12/2020

Le journal de Caroline

⬨ L'obsession des cadeaux de Noël tandis que Noël se fera en tout petit comité cette année... Mes grands-parents avaient une orange pour cadeau. Moi, je n'ai jamais reçu qu'un ou deux jouets Fisher-Price (pas de risque de les avoir en double !) et des livres (dictionnaires, classiques...), des biens utiles au quotidien, tels que manteau, stylo plume, parfum... Jusqu’en 1950, l’orange était un cadeau précieux. L’essor de la bourgeoisie a fait de Noël l’un des grands rassemblements annuels de la famille, faisant passer la fête religieuse au second plan, derrière la distribution de cadeaux. ⬨ Le Français est un vrai rebelle ! Guignol et sa clique décrètent la réouverture des commerces non essentiels, ben illico, le Français va acheter des trucs non essentiels. Il n'est là que pour cela du reste : consommer. Si possible avant et pendant les fêtes. Même à crédit. ⬨ Voir au JT de 20 heures des personnes se rendre aux Galeries Lafayette à Paris est d'un pathétique achevé.

Méli-mélo

⬦ [Confinement] Au prétexte de protéger nos vies d’un virus diabolique, les pouvoirs publics nous font l’obligation de ne pas sortir de chez nous, de prendre les précautions les plus extrêmes pour éviter d’être contaminés et de contaminer. C’est assez adorable dans les intentions. Mais c’est suffoquant à la longue.B.R. ⬦ [Confinement] Ce que je crains, c'est l'absence de solution. À mon âge, le confinement, qui n'est qu'un pis-aller et qui ne fait que reporter indéfiniment le problème sans y apporter la moindre solution, est particulièrement stressant. Je suis donc condamné à rester tapi chez moi, en attendant de disparaître. Chaque fois que le confinement sera desserré, on verra mes congénères et moi un peu plus menacé jusqu'au prochain enfermement. La vaccination, je ne pourrai en profiter quand elle arrivera, compte tenu de mes antécédents. Bref charmante perspective et par-dessus le marché, je suis un gamin stupide qu'il faut plus qu'entourer, circonscri

L’ incroyable prédiction de Marc Moulin, datant de 2003, décrivant en détail le confinement !

Image
« Je nous vois déjà dans 20 ans. Tous enfermés chez nous. Claquemurés (j’adore ce verbe, et ce n’est pas tous les jours qu’on peut le sortir pour lui faire faire un petit tour). Les épidémies se seront multipliées : pneumopathie atypique, peste aviaire, et toutes les nouvelles maladies. Et l’unique manière d’y échapper sera de rester chez soi. (...) La vie de "nouveaux prisonniers" que nous mènerons alors sera non seulement préconisée, mais parfaitement possible, et même en grande partie très agréable. Grâce au télé-travail qui nous permettra de bosser à la maison tout en gardant les enfants (qui eux-mêmes suivront l’école en vidéo-conférence). Grâce à Internet qui nous épargnera bien des déplacements, on n’aura plus besoin ni de poster les lettres, ni d’acheter un journal "physique", ni d’aller faire la file dans les administrations. (…). Dans les rues, il ne restera plus que des chiens masqués qui font seuls leur petite promenade (pas de problème, sans voitures),